Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les Folies Fermières : conflit dans le Tarn autour du seul cabaret-ferme-auberge de France

mercredi 13 février 2019 à 2:47 Par Sandrine Morin, France Bleu Occitanie

Ce mercredi, "les Folies Fermières" sort en librairie. Le livre de l’aventure d’un agriculteur tarnais basé à Garrigues qui a transformé son exploitation en ferme-auberge-cabaret. Un ouvrage où le paysan David Caumette raconte également le combat face à la mairie de son village pour s'agrandir.

Les "Folies Fermières", l'idée d'un agriculteur qui vuet tout faire pour sauver sa ferme, David Caumette.
Les "Folies Fermières", l'idée d'un agriculteur qui vuet tout faire pour sauver sa ferme, David Caumette. © Radio France - SM

Garrigues, France

Pour la Saint-Valentin, ce jeudi, les Folies Fermières affichent complet depuis longtemps. La seule ferme-auberge-cabaret de France a un concept qui innove et qui séduit. On y mange quasiment que des produits tarnais  "à l’exception du sucre et du café"  rigole David Caumette son créateur. La viande, les conserves, la charcuterie : c’est lui qui les produit dans sa ferme héritée de son père et de son grand-père. 

En 2007, quand il décide de reprendre l’exploitation familiale, il crée très vite une boucherie à la ferme pour  valoriser sa production. Il fait les marchés. Mais tous ses efforts, dans un contexte agricole très difficile, ne permettent pas d’être suffisamment rentable. L’idée de la ferme-auberge est alors née. Et pour attirer plus de monde, en 2015, David Caumette propose, en plus à ses hôtes, des spectacles. 

"Sans l'extension, la ferme sera à vendre" 

Le projet plait. A tel point que la Région Occitanie donne le premier prix de son concours coup-de-pouce aux "Folies Fermières". La Chambre d’Agriculture valide aussi le concept. Mais le projet ne plait pas à tous. La mairie de Garrigues ne signe pas le permis de construire de l'extension de la salle de spectacle qui permettrait d’accueillir 200 spectateurs chaque soir. Une jauge qui, selon David Caumette, optimiserait le travail accompli et surtout permettrait d’atteindre l’équilibre économique. "Sans cette extension, cette ferme sera demain à vendre, car on n'arrivera pas à atteindre l'équilibre économique. Aujourd'hui, il y a juste la mairie qui bloque. Pour eux, cette activité là doit se situer au cœur du village. Sauf que de l'autre côté, j'ai la chambre d'agriculture qui me dit qu'une ferme auberge, ça doit être à la ferme." 

Face au refus du maire de signer le permis de construire, le seul éleveur du village de Garrigues ne baisse pas les bras. L’agriculteur a donc décidé de saisir le tribunal administratif qui devra trancher. Il répète que ce combat c’est pour sauver le dernier élevage de la commune. "Il y a 50 ans, il y avait 300 habitants à Garrigues. La moitié vivait de l’agriculture. Aujourd’hui il y a toujours 300 habitants, mais je suis le seul éleveur.

David Caumette, dans son garage devenu loge de cabaret.  - Radio France
David Caumette, dans son garage devenu loge de cabaret. © Radio France - SM

"C'est devenu une entreprise de spectacle" 

Le maire de Garrigues, Bernard Bolon, tient bon. "Le fond du problème, c’est un problème d’urbanisme." Mais en creux, il accuse aussi le paysan de jouer sur les deux tableaux : agriculture et culture. "Dans tous les documents qui sont lus par les urbanistes, il dit que son projet est un projet de ferme-auberge. Mais dans tous les médias, il parle du premier cabaret à la ferme de France. C'est devenu une entreprise de spectacle." 

Un conflit qui, entre les deux hommes, n’est pas récent. La ferme de David Caumette entoure un des châteaux du maire. Mais ce n'est pas une querelle entre voisins insiste l'élu. "Je suis voisin, mais j'ai un conseil qui veille à ce que les décisions soient conformes à la loi d'urbanisme.

Le livre de David Caumette "Les Folies fermières" sort ce mercredi 13 février aux éditions du Rocher (16,90€).

Aujourd'hui la salle de la ferme-auberge-cabaret peut accueillir 100 spectateurs.  - Radio France
Aujourd'hui la salle de la ferme-auberge-cabaret peut accueillir 100 spectateurs. © Radio France - SM