Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les forestiers du Grand Est mobilisés à Nancy

jeudi 17 mai 2018 à 18:12 Par Seina Baalouche, France Bleu Alsace, France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu Elsass, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine

Dans les rues de Nancy, 300 agents de l'Office national des forêts venus de tout le Grand Est ont manifesté ce jeudi. Les forestiers se sont mobilisés dans plusieurs villes françaises pour dénoncer la privatisation de la gestion de la forêt publique française et les menaces de surexploitation.

Les agents de l'ONF mobilisés dans les rues de Nancy
Les agents de l'ONF mobilisés dans les rues de Nancy

Nancy, France

Les agents de l'ONF ont manifesté ce jeudi à Nancy. Ils étaient 300 forestiers du Grand Est rassemblés place d'Alliance le matin pour dire non à la privatisation de la gestion des forêts. Les manifestants se sont ensuite réunis à l'entrée du parc de la Pépinière pour distribuer 743 plants aux passants. Chaque plant symbolisant un emploi détruit à l'ONF depuis 2011. 

"On a perdu 40% de nos postes depuis 1986"

Les manifestants ont aussi entamé une action symbolique. Ils ont abattu des arbres symboliques. "ONF privatisé = forêt en danger" ou encore "La forêt est notre avenir, économisons-la" pouvait-t-on lire sur ces pancartes en forme d'arbre. "Cela fait des années que l'ONF est victime de politique de régression sociale" dénonce Dimitri Demange. "On a perdu 40% de nos postes en 1986. Quand je suis arrivé à l'ONF en 1996, on était encore 1.200 forestiers pour l'ONF Lorraine et aujourd'hui on est 800. On ne peut pas continuer à faire du travail de qualité avec 40% d'effectifs en moins" poursuit le secrétaire national de la CGT forêt et agent de l'ONF dans la Meuse.

Au parc de la Pépinière les manifestants ont abattu des arbres symboliques - Radio France
Au parc de la Pépinière les manifestants ont abattu des arbres symboliques © Radio France - Seina Baalouche

Recrutement de contractuels

Le syndicaliste dénonce aussi la privatisation de la gestion de la forêt publique avec la fin du recrutement d'agent au statut de fonctionnaire et le recours grandissant aux contractuels. "Quand on fait pousser un chêne il faut au moins 200 ans pour le récolter, donc à l'ONF on gère l'environnement de façon durable mais avec des personnels qui vont être jetés tous les six mois ? On ne peut pas entendre ça." s'indigne Dimitri Demange, qui poursuit : "En plus de cela, aujourd'hui, on nous demande principalement de faire de la récolte de bois et ce n'est pas uniquement ça le métier de forestier "

La forêt d'arbre slogan avant d'être abattue au parc de la Pépinière - Aucun(e)
La forêt d'arbre slogan avant d'être abattue au parc de la Pépinière

La forêt a un rythme, on ne peut pas l'accélérer et le gouvernement actuel, comme les précédents, ont le pied sur l'accélérateur au niveau de la récolte de bois donc on risque de remettre en cause ce cycle naturel." Dimitri Demange - secrétaire national de la CGT forêt

Dans le Grand Est, 55% des forêts sont publiques.