Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les Français ont une très mauvaise image des Bleus

-
Par , France Bleu

L'équipe de France de foot doit avoir les oreilles qui sifflent : un peu plus de huit Français sur dix ont une mauvaise opinion de l'équipe de France de football, selon un sondage BVA pour le quotidien Le Parisien/Aujourd'hui en France. Trop payés, individualistes, grossiers, ni talentueux, ni intelligents... sûrement encore et toujours, le retour de bâton de la Coupe du monde en Afrique du sud.

Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France
Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France © Maxppp

La belle victoire des Bleus contre l'Australie n'y change rien. Selon cette enquête, les joueurs de Didier Deschamps accumulent les tares: ils sont trop payés pour 86% des sondés, individualistes (84%), grossiers (73%), pas talentueux (67%) et pas intelligents (85%). La grève de l'entraînement en pleine Coupe du monde 2010, passée dans les mémoires comme l'épisode du bus de Knysna, a largement entamé le crédit des internationaux et reste à l'esprit de trois quarts de sondés (76%).

Encore les séquelles de l'Afrique du sud

La grève de l'entraînement en pleine Coupe du monde 2010, passée dans les mémoires comme l'épisode du bus de Knysna, a largement entamé le crédit des internationaux et reste à l'esprit de trois quarts de sondés (76%). 

L'institut BVA relève que les joueurs de l'équipe de France atteignent des niveaux d'impopularité très supérieurs à ceux des hommes politiques, y compris les présidents les plus impopulaires (François Hollande aujourd'hui, Nicolas Sarkozy hier) ou les chefs de partis les plus clivants comme Jean-Marie et Marine Le Pen.Les Bleus tentent actuellement de se qualifier pour le prochain Mondial au Brésil. Deuxièmes de leur groupe avant le dernier match prévu mardi contre la Finlande, ils devront probablement passer par des barrages en novembre. Seuls 34% croient en une qualification des Bleus, contre 54%de sceptiques. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess