Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les Françaises de moins en moins adeptes du Topless

jeudi 30 août 2018 à 18:16 Par Laurent Grolée, France Bleu Provence

On peut s'en émouvoir ou s'en féliciter, il n'empêche : c'est une réalité, le topless est passé de mode. Terminée ou presque, la pratique du "sein nu" à la plage. En 30 ans, le nombre d'adeptes parmi vous, mesdames, a été divisé par deux.

Plage des Catalans Marseille
Plage des Catalans Marseille © Radio France - Laurent Grolée

Marseille, France

Le topless considéré comme passé de mode, peu séduisant et finalement moins attractif qu'un joli maillot de bain. Les Françaises sont quatrième en Europe en matière de topless derrière l'Espagnole, l'Allemande et la Néerlandaise. Et pour le comprendre l'ampleur de la décrue, il faut revenir quelques années en arrière en 1984 : 43 % des françaises pratiquaient, selon une très sérieuse étude de l'Ifop, le "sein nu" à la plage, aujourd'hui, elles sont deux fois moins nombreuses à oser enlever le haut. cf étude complète de l'IFOP

Les Françaises en matière de topless sont loin derrière leurs voisines de serviettes allemandes, néerlandaises et surtout espagnoles . Une Espagnole sur deux, laisse le haut du maillot dans le sac de plage et si globalement la pratique de monokini est en net reflux en France, c'est selon François Kraus, directeur du pôle Politiques et actualité une question de "terrorisme esthétique".

Francois Kraus - Ifop