Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les Franciliens expatriés au Royaume-Uni se pressent gare du Nord

-
Par , France Bleu Paris

Le Royaume-Uni a mis en place une mesure de quatorzaine obligatoire pour les voyageurs rentrant dans le pays depuis la France. Ce vendredi, de nombreux Britanniques et Français expatriés se sont rués sur les train Eurostar à destination de Londres, au départ de la gare du Nord.

Photo d'illustration de la gare du Nord.
Photo d'illustration de la gare du Nord. © Radio France - Martin Delacoux

Si vous comptez vous rendre au Royaume-Uni, vous devrez vous confiner pendant 14 jours désormais ! Cette mesure édictée par le gouvernement de Boris Johnson est valable à partir de ce samedi matin. Elle a été annoncée jeudi soir. Une mise en place très rapide, trop rapide pour de nombreux Britanniques ou des Français expatriés venus passer leur vacances en France.

300 euros pour un billet de train

Les billets d'Eurostar, le train qui passe sous la Manche, se sont arrachés à des prix faramineux. Lamia partage sa vie entre Paris, où elle a sa famille, et Londres, n'en revient toujours pas. "Les billets étaient hors de prix, renchérit la quadragénaire. 200 pounds par personne, soit environ 300 euros !

La mère de famille a donc repoussé son départ, en attendant que la mesure soit levée... et surtout que les prix baissent. "Je croise les doigts pour que ce soit levé rapidement. Sinon je trouverai une solution pour rentrer !

Mathieu, lui, est installé à Londres depuis tout petit mais a grandi à Paris. Il comptait faire les vendanges en France avec des amis mais les mauvais souvenirs du confinement sont remontés à la surface avec les annonces du gouvernement britannique : "je me suis dis que je serais mieux à Londres, avec la possibilité de sortir !" Ses parents restent encore ici quelques jours avec son petit frère et devront donc respecter les 14 jours d'isolement en rentrant à Londres. "Mais mes parents peuvent télétravailler. Mon petit frère ratera quelques jours d'école mais je ne suis pas sûr que ce soit négatif de son point de vue !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess