Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les frontaliers maintiennent la pression

-
Par France Bleu Besançon

Les frontaliers ne baissent pas les bras. Ils ont manifesté mercredi après-midi devant l'Assemblée Nationale à Paris. Dans leur viseur, encore et toujours : la suppression programmée du droit d'option, pour les obliger à cotiser à l'assurance maladie. La riposte s'organise.

image par défaut

Ils ont fait le déplacement de Franche-Comté, d'Alsace et de Haute-Savoie... Environ 120 frontaliers ont manifesté mercredi après-midi devant l'Assemblée Nationale à Paris. Et ils dénoncent, encore une fois, le projet de suppression du droit d'option, un projet qui les obligerait à cotiser à l'assurance-maladie française plutôt que de souscrire à des assurances privées.

Sur place, devant le palais Bourbon, les manifestants ont rencontré une vingtaine de parlementaires frontaliers d'opposition. Ces députés et sénateurs UMP se sont réunis en un collectif, à l'initiative d'Annie Genevard la députée-maire de Morteau. Alors que pour l'instant le gouvernement ne semble pas prêt à négocier sur ce projet.

Christophe Mey

C'était un rassemblement symbolique avant la manifestation prévue dimanche à Pontarlier.

  • Suisse
Choix de la station

À venir dansDanssecondess