Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les frontières françaises seront fermées avant et pendant la COP21

vendredi 6 novembre 2015 à 10:08 Par Julien Baldacchino, France Bleu

La France va rétablir des contrôles aux frontières "pendant quelques semaines", a annoncé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve ce vendredi. Une mesure prise pour assurer la sécurité des quelque 196 délégations attendues à Paris pour la COP21, à partir du 30 novembre.

Les contrôles à la frontière vont être renforcés pour environ un mois
Les contrôles à la frontière vont être renforcés pour environ un mois © Maxppp

"La France va fermer ses frontières pendant quelques semaines" : c'est ce qu'a déclaré Bernard Cazeneuve ce vendredi matin. Invité sur BFMTV, le ministre de l'Intérieur a annoncé le rétablissement des contrôles aux frontières en raison de la tenue de la COP21, la conférence internationale sur le climat, à partir du 30 novembre à Paris.

Objectif de la mesure : renforcer la sécurité sur le territoire français à quelques jours de la conférence, où sont attendues 20.000 à 40.000 personnes issues de 196 délégations, et au moins 80 chefs d'Etat et de gouvernement. La COP21 se déroulera sur le site de l'aéroport du Bourget, près de Paris. 

Restriction prévue par les accords de Schengen

Cette fermeture des frontières va durer "à peu près un mois" a détaillé Bernard Cazeneuve, qui a invoqué le contexte de menaces terroristes et de risques de troubles à l'ordre public. 

Il est en effet possible, dans le cadre des accords de Schengen qui régissent la libre circulation des personnes et des biens en Europe, de limiter l'ouverture des frontières pour une durée et un motif donné. "Schengen prévoit dans un de ses articles la possibilité pour des Etats de le faire dans des circonstances particulières qui correspondent à celles de la COP21", a détaillé Bernard Cazeneuve