Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les fumeurs de cannabis de plus en plus nombreux et de plus en plus âgés

mardi 27 novembre 2018 à 15:40 Par Thibaut Lehut, France Bleu

En 2017, plus d'un adulte sur dix a fumé du cannabis au moins une fois dans l'année. C'est le plus haut niveau atteint depuis 25 ans en France, selon une étude publiée lundi. Cette dernière révèle une autre tendance : la consommation augmente pour les plus de 25 ans.

La France comptait 5 millions de consommateurs de cannabis en 2017, dont 700.000 usagers quotidiens, selon les chiffres officiels.
La France comptait 5 millions de consommateurs de cannabis en 2017, dont 700.000 usagers quotidiens, selon les chiffres officiels. © Maxppp -

La consommation de cannabis a de nouveau augmenté en 2017, pour atteindre un niveau record jamais atteint en France depuis 25 ans. C'est ce que révèle le Baromètre santé 2017 de Santé publique France, conduit avec l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), sur plus de 20.000 personnes âgées de 18 à 64 ans.

Plus d'un adulte sur dix a en effet déclaré avoir fumé du cannabis dans l'année. Entre la dernière étude datant de 2014 et celle portant sur 2017, l'augmentation est moindre (+0,6%) mais elle s'inscrit dans une tendance de fond à la hausse.

Les ados des années 90 continuer à fumer en vieillissant

La tranche d'âge 18-25 ans est la plus grosse consommatrice, avec plus d'un individu sur quatre (26,9%) déclarant avoir fumé dans l'année. Mais l'étude met en avant un élément nouveau, avec le "vieillissement des expérimentateurs". "Il y a eu à la fin des années 90 une large diffusion du cannabis, avec près d'un ado sur deux à l'avoir expérimenté. C'est cette première génération expérimentatrice que l'on retrouve aujourd'hui", parmi les consommateurs plus âgés, a expliqué Stanislas Spilka, l'un des auteurs de l'étude. 

Résultat : toutes les tranches d'âge "sont concernées par des niveaux d'usage élevés". Selon le baromètre, 17,7% des 26-34 ans, 9,4% des 35-44 ans et 5,7% des 45-54 ans déclarent avoir consommé dans l'année. Cela démontre que "l'usage de cannabis (...) persisterait après l'entrée dans la vie professionnelle".

Plus il vieillit, plus le consommateur cultive

Les conditions dans lesquelles s'exerce cette vie professionnelle influencent par ailleurs le niveau de consommation du cannabis, comme c'est le cas pour le tabac ou l'alcool. Les consommateurs réguliers sont deux fois plus nombreux chez les chômeurs (6,6%) que chez les  actifs occupés (3%), même si l'étude note "une progression de la consommation parmi les actifs occupés et une stabilisation de celle des  chômeurs", entre 2014 et 2017.

L'étude met également en avant un autre élément clivant entre les générations : le mode d'approvisionnement. Les consommateurs de plus de 35 ans ont davantage recours à l'autoculture (10%, contre 7% dans l'ensemble de la population). Le "deal de rue" reste toutefois largement majoritaire pour près de deux tiers des usagers.

La France comptait 5 millions de consommateurs de cannabis en 2017, dont 700.000 usagers quotidiens, selon les chiffres officiels.