Société

Les futures stars de l'équipe de France de foot sont peut être... à Reims

Par Sophie Constanzer, France Bleu Champagne-Ardenne jeudi 27 octobre 2016 à 10:51

Bernard Diomède, sélectionneur de l'équipe de France des moins de 17 ans, est présent pour observer.
Bernard Diomède, sélectionneur de l'équipe de France des moins de 17 ans, est présent pour observer. © Radio France - Sophie Constanzer

De jeunes footballeurs venus de tout le Grand Est et de Bourgogne participent depuis mardi 25 octobre à un tournoi et des tests au CREPS de Reims, sous les yeux de Bernard Diomède, le sélectionneur de l'équipe de France U17. En jeu pour ces jeunes : un stage à Clairefontaine.

"Ce qu'il faut faire, c'est briller, mais avec le collectif...". Simon, 16 ans, résume assez bien l'enjeu pour lui et les autres jeunes footballeurs qui participent à ce tournoi de détection organisé par la Fédération française de football. 64 joueurs venus de Champagne-Ardenne et du Grand Est, mais aussi de Bourgogne, participent jusqu'à ce soir à des tests au CREPS de Reims. Les joueurs sont donc observés, leur jeu scruté, mais pas de quoi perturber Simon, qui est en centre du formation du Stade de Reims depuis deux ans : "on a envie de montrer aux recruteurs ce qu'on sait faire, ce qu'on fait en club on a envie de l'appliquer ici, ça fait toujours bizarre de les voir sur le côté... mais après quand tu es dans ton match, tu es dans ton match".

Le football amateur se porte très bien, il y a un gros travail qui est fait par les éducateurs... -- Bernard Diomède, ancien international français

Sur le bord du terrain, parmi les observateurs, des recruteurs de clubs (Olympique lyonnais, PSG, Montpellier...) mais surtout Bernard Diomède. Ancien international français et champion du monde avec les Bleus en 1998, l'actuel sélectionneur de l'équipe de France des moins de 17 ans est là pour repérer les jeunes talents. Car à l'issue de ces tests au CREPS à Reims, une petite dizaine de jeunes joueurs seront sélectionnés pour un stage à Clairefontaine. "Ils sont jeunes, ce sera difficile de dire qui va devenir footballeur professionnel car avant 18, 19 ans, c'est difficile aujourd'hui de se prononcer, on peut envisager de se prononcer sur certains joueurs", avoue Bernard Diomède, qui souligne aussi la qualité du travail amateur. "Il y a un gros travail qui est fait par les éducateurs en clubs et c'est très important".

"Ils sont habitués à être observés et à être évalués".

Partager sur :