Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les futurs champions de tennis français sont au Mans jusqu'à la fin de la semaine

jeudi 24 août 2017 à 17:59 Par Christelle Caillot, France Bleu Maine

Les championnats de France de tennis des moins de 17 et 18 ans se déroulent au Mans jusqu'à la fin de la semaine.

Les championnats de France de tennis des moins de 17 et 18 ans au Mans
Les championnats de France de tennis des moins de 17 et 18 ans au Mans © Radio France - Christelle Caillot

Le Mans, France

53 filles et 54 garçons s'affrontent jusqu'à la fin de la semaine au Mans pour les championnats de France des moins de 17 et 18 ans. Ce sont les futurs Tsonga et Mauresmo.

Les championnats de France de tennis des moins de 17 et 18 ans au Mans - Radio France
Les championnats de France de tennis des moins de 17 et 18 ans au Mans © Radio France - Christelle Caillot

Des jeunes professionnels

Les matchs en deux sets gagnants ont lieu sur les cours en terre battue" nous dit Thomas Louche, le président de l'USM tennis (l'union sportive du Mans). Le match le plus long a duré 3h10. Ces jeunes sont des champions départementaux, régionaux. Certains sont professionnels et sont suivis par la fédération. La plupart sont déscolarisés et suivent des cours par correspondance avec le Cned. Pour l'organisation, il y a une trentaine de bénévoles sur toute la semaine. Avant un match, il y a la préparation du terrain, l'arrosage, il faut aussi enlever les trous qui ont pu se produire lors du match précédent, puis ensuite on passe la "traîne" et on fait les lignes, enfin à la demande de l'arbitre, on peut parfois nettoyer de nouveau les lignes. Si il pleut, c'est comme à Roland Garros, on arrête et on attend que le temps redevienne plus clément".

Moi quand je rentre sur un cours, j'ai envie de massacrer mon adversaire

Sur les 107 jeunes présents sur ces championnats, il y a des profils bien différents. Lucie par exemple a 18 ans. Elle vient de la région parisienne : "moi quand je rentre sur un cours, j'ai envie de massacrer mon adversaire, je suis attaquante, je rentre dans le cours et je ne me pose pas trop de questions. On se connaît toutes un petit peu; l'ambiance est bonne mais il y a quelques filles avec lesquelles il y a de la rivalité".

Côté garçon, Maxence, 17 ans beaucoup plus calme : "ça fait sept ans que je joue au tennis. J'ai commencé avec mon frère jumeau parce que l'on était hyperactif. C'est sympa de jouer avec son frère. Mon objectif dans les prochaines années, c'est d'être dans le Top 100. Ça veut dire faire Roland Garros, gagner sa vie au tennis et en faire mon métier".

Les championnats de France de tennis des moins de 17 et 18 ans se poursuivent jusqu'à la fin de la semaine au Mans à l'USM, avenue François Chancel. Ils auront lieu également dans la capitale sarthoise en 2018 et 2019.

Reportage à l'USM tennis sur les championnats de France de tennis des moins de 17 et 18 ans au Mans