Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les gendarmes de la Haute-Vienne déjà mobilisés pour le réveillon de la Saint Sylvestre

-
Par , France Bleu Limousin

Vingt-quatre heures avant le réveillon du 31 décembre, les gendarmes de la Haute-Vienne ont investi les axes routiers pour procéder à des contrôles sous les yeux du préfet de la Haute-Vienne. Cette année avec la crise sanitaire, les forces de l'ordre seront sur plusieurs fronts.

Des contrôles organisés ce mercredi soir à Aixe-sur-Vienne, 24h avant le réveillon de la Saint-Silvestre.
Des contrôles organisés ce mercredi soir à Aixe-sur-Vienne, 24h avant le réveillon de la Saint-Silvestre. © Radio France - Thomas Vinclair

En tout, 120 gendarmes vont être dispatchés pour ce réveillon dans toute la Haute-Vienne. Dès ce mercredi soir, des premiers contrôles ont été effectués un peu partout dans le département. Dès 20h, les gendarmes ont arrêté des dizaines de voitures sur Aixe-sur-Vienne en présence du préfet, Seymour Morsy. Tous les automobilistes étaient en règle mais pour certains "c'était quand même une belle piqûre de rappel". 

Des barrages et des patrouilles mobiles dans les rues

Des contrôles seront effectués avec des barrages sur les axes routiers. Les taux d'alcoolémie seront mesurés ainsi que la présence ou non de stupéfiants et, cette année,les gendarmes vérifieront, en plus, les attestations de déplacement de 20h à 6h. Des patrouilles mobiles sillonneront aussi les rues pour vérifier à ce qu'il n'y ait aucun rassemblement dans l'espace public. "On peut fêter chez soi dans un cadre normal sans problème, explique le général Hervé Flammant, mais des fêtes sans débordement. On ne laissera pas faire !" Les tapages nocturnes seront aussi scrutés de près.

Les forces de l'ordre qui se donnent le droit d'intervenir sur certaines fêtes "S'il y a trop de bruit, on appelle ça du tapage nocturne et s'il y a énormément de monde sans geste barrière, on appelle ça de la mise en danger de la vie d'autrui', rappelle le préfet. 

Les gendarmes et le préfet appellent donc les habitants à fêter ce nouvel an chez soi afin de ne pas détériorer "une situation sanitaire déjà difficile".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess