Société

Les gendarmes de montagne au secours des vacanciers

Par Solène Cressant, France Bleu Pays d'Auvergne mercredi 17 août 2016 à 18:08

Des vacanciers mal équipés qui marchent plusieurs heures, au risque de tomber, c'est le quotidien du Sancy
Des vacanciers mal équipés qui marchent plusieurs heures, au risque de tomber, c'est le quotidien du Sancy © Radio France - Solène Cressant

Le peloton de gendarmes de montagne du Mont Dore porte toute l'année secours aux personnes blessées dans les montagnes autour du Puy de Sancy. Mais c'est l'été que les accidents sont les plus nombreux. Cet été, il y a eu en moyenne une intervention par jour.

Le peloton de gendarmes de montagne du Mont Dore porte toute l'année secours aux personnes blessées dans les montagnes autour du Puy de Sancy. Mais c'est l'été que les accidents sont les plus nombreux. Depuis le début du mois de juillet, il y a eu en moyenne une intervention par jour.

Et lorsqu'ils n'interviennent pas, les 11 gendarmes de ce peloton spécialisé, patrouillent, conseillent, surveillent. Ils accomplissent toutes les missions que les gendarmes conventionnels ne peuvent pas accomplir, ils ont avant tout un rôle de secouristes.

C'est dans le 4X4 rempli de tout le matériel de secours nécessaire que les gendarmes patrouillent. Ce jour-là, les randonneurs sont très nombreux sur le Sancy, Jean Sambas, commandant du peloton de gendarmerie de montagne et son collègue les observent. "Cette dame là-bas, elle n'arrête pas de riper avec ses baskets. C'est le quotidien du Sancy!"

La plupart des interventions se font avec le 4X4. Un hélicoptère est utilisé lorsque l'endroit est inaccessible  - Radio France
La plupart des interventions se font avec le 4X4. Un hélicoptère est utilisé lorsque l'endroit est inaccessible © Radio France - Solène Cressant

Effectivement, cette vacancière, Nathalie, n'est pas équipée pour cette randonnée de 3 heures qu'elle vient de faire. Mais elle sourit, profite du paysage et ne se sent pas vulnérable. "Il y a eu quelques glissades sur les fesses mais ça va, rien de mal!"

"Les vacanciers mal équipés, c'est le quotidien du Sancy l'été". Reportage au Puy de Sancy avec le peloton de gendarmerie de montagne.

Ce sont justement ces touristes, moins initiés que ceux d'hiver, qui ont le plus d'accidents explique le major Jean Sambas. "Le massif est énormément fréquenté l'été et c'est principalement des gens qui ripent sur les sentiers de randonnée et qui subissent des entorses des genoux, des chevilles.... il y a aussi des malaises".

Si les gendarment ne peuvent empêcher personne de monter, il ne peuvent qu'appeler à la prudence.