Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les gendarmes du Var forment les élus pour gérer les incivilités

-
Par , France Bleu Provence

La mort du maire de Signes dans l'exercice de ses fonctions, en août 2019, avait mis sous les feux de l'actualité le quotidien des élus : insultes et agressions de plus en plus fréquentes. Depuis ce vendredi, les gendarmes du Var forment les élus pour une "gestion pacifique des incivilités".

La formation des élus passe par une mise en situation : ici, un négociateur de la gendarmerie joue le rôle d'un administré en colère face à un élu de La Garde
La formation des élus passe par une mise en situation : ici, un négociateur de la gendarmerie joue le rôle d'un administré en colère face à un élu de La Garde © Radio France - Sophie Glotin

Sa mort avait provoqué une très vive émotion : en août 2019, Jean-Mathieu Michel, maire de Signes, décède dans l'exercice de ses fonctions, renversé par la camionnette d’ouvriers qui venaient de jeter des gravats dans la nature. Son décès avait mis en exergue le quotidien parfois compliqué des élus avec des incivilités, insultes voire agressions de plus en plus fréquentes. Elles ont même triplé entre 2019 et 2020 avec près de 1300 actes enregistrés.

La gendarmerie du Var propose depuis ce vendredi 21 mai des formations aux maires et conseillers municipaux du département sur la "gestion pacifique des incivilités aux élus". Ces sessions, dispensées par des négociateurs de la gendarmerie eux-mêmes formés par le GIGN, vont se poursuivre au moins jusqu’à la fin de l’année au groupement de gendarmerie de La-Valette-du-Var. Pour le colonel Philippe Quimerch, commandant en second du groupement, "les négociateurs fournissent aux élus quelques clés pour être dans l'écoute active et désamorcer une situation qui peut parfois leur échapper."

Un administré en colère car sa grand-mère n'est pas vaccinée

Cette formation de 3 heures comprend notamment une mise en situation : Lionel, négociateur de la gendarmerie, endosse le rôle d'un administré très en colère car sa grand-mère n'est toujours pas vaccinée. L'homme fait irruption dans le bureau d'un élu, claque la porte, tape sur les meubles. Florian Jonet, conseiller municipal de La Garde, reste calme, prend des notes et finit par décrocher son téléphone pour joindre le centre de vaccination. La pression retombe. Lionel, le négociateur, débrieffe le jeune élu : "À partir du moment où vous prenez des notes, où vous sortez votre feuille et votre crayon, vous me prenez en considération et je redeviens l'administré face à son maire. C'est une technique qui marche très bien pour calmer votre interlocuteur".

"Je passe plus de la moitié de mon temps à gérer les conflits." - Dominique Richard, maire de Brue-Auriac

Au cours de sa carrière professionnelle, Dominique Richard, maire de Brue-Auriac depuis 2020, a dû régulièrement désamorcer des conflits, il connaît donc quelques techniques. Mais depuis qu'il est à la tête de ce village de 1.500 habitants, l'élu est très surpris "par le nombre de conflits entre les gens. Je n'avais pas cette vision de mon village. Je passe plus de la moitié de mon temps à gérer ce genre de situation. Il y a notamment beaucoup de conflits de voisinage. C'est peut-être dû au confinement, les gens sont restés chez eux et ne supportent plus leurs voisins." Le maire a même déposé une main courante à la gendarmerie après un problème avec un des habitants. 

Dominique Richard estime que la formation des élus devrait être obligatoire : "Les choses évoluent malheureusement dans le mauvais sens et s'ils ne sont pas formés, certains élus peuvent prendre des risques." Et le colonel Philippe Quimerch ajoute : "cette formation devient effectivement indispensable. Le climat ambiant montre bien que toute forme d'autorité est aujourd'hui contestée et que la gestion des conflits fait partie des connaissances impératives dès lors qu'on exerce une responsabilité." 

Le colonel Philippe Quimerch', commandant en second de la gendarmerie du Var, lors de la première session de formation des élus du département.
Le colonel Philippe Quimerch', commandant en second de la gendarmerie du Var, lors de la première session de formation des élus du département. © Radio France - Sophie Glotin
Dominique Richard, maire de Brue-Auriac depuis 2020 : "Je suis surpris par la quantité de conflit que je dois gérer depuis mon élection"
Dominique Richard, maire de Brue-Auriac depuis 2020 : "Je suis surpris par la quantité de conflit que je dois gérer depuis mon élection" © Radio France - Sophie Glotin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess