Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les gendarmes empêchent une rave-party dans le Biterrois

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Une rave-party devait se tenir ce weekend dans l'Hérault en dépit des conditions sanitaires. Les gendarmes ont empêché la formation de ce rassemblement.

Illustration. Des teufeurs étaient attendus tout ce weekend à Saint-Nazaire-de-Ladarez
Illustration. Des teufeurs étaient attendus tout ce weekend à Saint-Nazaire-de-Ladarez © Maxppp - RICHARD DE HULLESSEN

Une semaine après la rave polémique qui a réuni jusqu'à 10.000 personnes en Lozère, un nouveau rassemblement aurait dû avoir lieu weekend, cette fois-ci dans l'Hérault. Des fêtards s'étaient donnés rendez-vous à Saint-Nazaire-de-Ladarez, un village d'environ 350 habitants entre Cessenon-sur-Orb et Lamalou-les-Bains, lieu régulier de rave-party.

Les gendarmes sont finalement intervenus vendredi soir, au tout début de ce rassemblement qui devait durer jusqu'à dimanche. Les agents ont rapidement repéré la formation d'un groupe d'une trentaine de véhicules stationnés aux abords de Saint-Nazaire-de-Ladarez, vers 3h du matin. C'est un hélicoptère de la gendarmerie qui les a repérés, et a également détecté l'installation d'un mur de son.

Les gendarmes leur ont demandé de quitter les lieux. Une quinzaine de véhicules a alors tenté de trouver un autre endroit pour s'installer. Ils ont tenté de poser leur matériel vers Villespassans, un village près de Saint-Chinian, dans un lieu escarpé. Les gendarmes leur ont à nouveau demandé de démonter leurs installations avant d'obliger les organisateurs à quitter les lieux. 6 mètres cubes de matériel ont été saisis sur autorisation du parquet. 

En prévision de cet événement, la préfecture avait pris en début de semaine un arrêté d'interdiction des rassemblements à "caractère festif".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess