Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les gendarmes et les associations de prévention routière du Poitou mettent en garde avant la nuit de la Saint-Sylvestre

-
Par , France Bleu Poitou
Poitiers, France

A la veille d'un week-end festif, les gendarmes du Poitou et les associations de prévention routière donnent quelques conseils et rappels. La soirée du Nouvel an est connue pour être particulièrement accidentogène.

Prévention Routière. Essai d'un éthylotest positif
Prévention Routière. Essai d'un éthylotest positif © Radio France - Mila Ta ninga

Près de 9 Français sur 10 vont consommer de l'alcool lors du réveillon. Parfois trop, car c'est une soirée particulièrement accidentogène. Jean Chevassu, commandant et chef de l'escadron départemental de sécurité routière de la Vienne était l'invité de France Bleu Poitou ce vendredi matin : "C'est une période de l'année qui est festive et qui peut donner lieu à des consommations excessives, que ce soit d'alcool ou de produits stupéfiants qui ne sont pas compatibles avec la conduite." 

C'est aussi une période où les aléas climatiques sont fréquents et où il faut donc être plus vigilant.

Si on ne se sent pas capable de reprendre sa voiture, on ne le fait pas. Il faut penser aux passagers et aux usagers qu'on peut éventuellement percuter." - Jean Chevassu, commandant et chef de l'escadron départemental de sécurité routière de la Vienne

Le commandant donne quelques recommandations comme par exemple, _"_celui qui conduit c'est celui qui ne boit pas ou du moins pas plus de deux verres au cours de sa soirée." Il insiste également sur la somnolence : "Si on ne se sent pas capable de reprendre sa voiture, on ne le fait pas. Il faut penser aux passagers et aux usagers qu'on peut éventuellement percuter."

71 gendarmes mobilisés dans la Vienne dimanche soir

Toute l'année, les gendarmes ont mené des actions de prévention et pour l'instant, les résultats sont plutôt bons : "Sur le secteur dont on a la charge, on a une baisse d'environs 45 % des tués. Un chiffre qui n'a jamais été atteint." Mais pour le gendarme, "un mort, c'est déjà un mort de trop".

La nuit de la Saint-Sylvestre, l'heure ne sera plus à la prévention mais au contrôle : 71 gendarmes vont être mobilisés sur les routes départementales et nationales.

Une campagne de sensibilisation avant les fêtes

Les gendarmes ne sont pas les seuls à se mobiliser pour éviter les accidents. Les associations "Prévention Routière" et "Attitude Prévention" viennent de lancer la campagne #BienRentrer, Mode d’emploi et ont lancé un site internet : monmodedemploi.fr.

Hier, ces mêmes associations ont publié une enquête, réalisée sur Internet. D'après cette étude, seuls 4 Français sur 10 qui vont boire lors du réveillon du Nouvel An et qui doivent prendre le volant ont prévu une solution pour rentrer chez eux en sécurité

Une permanence pour conseiller et accompagner

L'année a déjà été meurtrière sur les routes du Poitou. Plus de 40 personnes ont été tuées. Ce week-end, vous aurez peut-être à convaincre un ami de rester dormir ou d'appeler un taxi. S'il s'obstine à vouloir partir malgré son état d'ébriété, pour le convaincre, vous pouvez appeler l'association "Victimes et citoyens contre l'insécurité routière"

Le permis de conduire, c'est bien mais ce n'est pas un permis de tuer." - Béatrice Martin, référente de "Victimes et citoyens contre l'insécurité routière" dans le Poitou

Les bénévoles de cette association vous aideront à lui remettre les idées en place. Ils tiennent une permanence 24h/24 et 7j/7 pendant les fêtes. Béatrice Martin, la référente en Poitou, donne quelques conseils : "Il faut expliquer que même si nous on est sûrs de notre conduite, il y a des gens qui prennent la voiture et qui ont bu et qu'il faut faire très attention. Le permis de conduire, c'est bien mais ce n'est pas un permis de tuer." 

Elle a elle-même failli perdre son fils de 25 ans dans un accident de voiture dans les Deux-Sèvres. "On a l'impression que le ciel nous tombe sur la tête", raconte-t-elle.

Il faut être passé par là pour comprendre ce que vivent les gens dans ce moment difficile." - Béatrice Martin

Aujourd'hui, c'est elle qui aide en cas d'accident. Les bénévoles de l'association "Victimes et citoyens" sont disponibles pour accompagner les victimes et leur famille. 

Un accompagnement essentiel explique Béatrice Martin : "Quand j'ai appris que mon fils avait eu un accident, il était héliporté et ses fonctions vitales étaient en jeu. On a ça à gérer et de l'autre côté il y a toute la partie administratif, il y a l'enquête et c'est compliqué. C'est pour ça qu'il faut être aiguillé et soutenu. Il faut être passé par là pour comprendre ce que vivent les gens dans ce moment difficile."

Le numéro de l'association "Victimes et citoyens", qui tient une permanence 24h/24 et 7j/7 pendant les fêtes est le 06.86.55.24.01.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess