Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les gendarmes fêtent la Sainte-Geneviève à Dijon

vendredi 6 novembre 2015 à 18:01 Par Naïs Esteves, France Bleu Bourgogne

Les gendarmes de Bourgogne ont fêté leur sainte patronne, Sainte-Geneviève. A Dijon, il avait une messe ce vendredi 6 novembre suivie d'un rassemblement au quartier Deflandre. L'occasion de faire le bilan de ces 10 premiers mois de l'année 2015.

Sainte-Geneviève est la protectrice des gendarmes depuis 1962.
Sainte-Geneviève est la protectrice des gendarmes depuis 1962. © Radio France - Naïs Esteves

Dijon, France

Les gendarmes de Bourgogne ont célébré vendredi 9 novembre leur sainte patronne. Avec un peu d'avance puisque Sainte-Geneviève est officiellement honorée le 3 janvier. Un moment religieux, avec une messe à l'église du Sacré-Coeur de Dijon, mais aussi officiel avec un bilan des actions de la gendarmerie. Pour les dix premiers mois de l'année 2015, le constat est assez positif, surtout en matière de sécurité routière : moins d'accidents sur les routes, moins de blessés et moins de morts par rapport à l'année dernière dans la région et en Côte d'Or. 

Conserver les contrôles sur les autoroutes

Ce qui n'empêche pas les nombreux contrôles de gendarmerie. Même le long des autoroutes. Et même après la proposition de Nicolas Sarkozy de confier ces contrôles aux sociétés d'autoroute. Une idée reprise par Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière. Mais pour le commandant de région de gendarmerie de Bourgogne et du groupement départemental de Côte d'Or, le colonel Olivier Kim, "c'est le plus métier de la gendarmerie que de surveiller les chemins. Depuis le Moyen-Age, nous surveillons les chemins, nous interpellons, nous constatons des infractions de sécurité routière." Un travail qui paye aussi sur le nombre de tués : "J'ai commencé ma carrière, il y avait 14.000 morts sur les routes. Aujourd'hui, il y en a moins de 4.000. Ca veut dire que tous les ans, nous sauvons une ville de 10.000 habitants." 

Les délinquants et les terroristes passent par la route. Donc si ils passent pas la route, il faut que nous y soyons.

Alors pas question pour le colonel Olivier Kim de quitter les bas-côtés des routes et des autoroutes : "en tout état de cause, nous resterons une gendarmerie et une police des flux." Et encore plus en Bourgogne "traversée par trois autoroutes, dont une majeure, l'A6 ; l'A31 et l'A36 qui sont très fréquentées. Donc c'est un truisme que de dire que les délinquants et les terroristes passent par la route. Donc si ils passent pas la route, il faut que nous y soyons."

Sainte-Geneviève doit aussi protéger les gendarmes sur le terrain

Sainte-Geneviève a eu bien du travail cette année pour protéger ses gendarmes. 75 ont été blessés en service en Bourgogne, dont 25 en Côte-d'Or. Les militaires sont en première ligne sur le terrain et notamment lors des contrôles routiers. Dans une période marquée par les attentas de janvier et la menace terroriste. "C'est une société de plus en plus violente, constate le colonel Olivier Kim. Le respect de l'autorité, de l'instituteur, du prêtre, du gendarme, du maire, des parents a perdu un petit peu de vitesse. Nous nous en apercevons sur les contrôles. Il y a vite une espèce d’ascension mimétique de la violence et souvent nous sommes obligés de modérer, de moduler, parce que nous pouvons vite nous retrouver avec des cas difficiles sur des choses qui, dans le passé, n'en valaient pas la peine."

Cette célébration a aussi été l'occasion d'annoncer une expérimentation en Bourgogne. Après les gendarmes du département du Nord depuis septembre, les militaires bourguignons seront tous équipés de tablettes tactiles et de smartphones.