Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les gendarmes réservistes des Pays de la Loire sont formés à Mayenne

jeudi 1 novembre 2018 à 17:46 Par Mélodie Viallet, France Bleu Mayenne

Depuis deux semaines, 86 futurs réservistes sont formés à la caserne de gendarmes mobile à Mayenne. Et après ces deux semaines ils deviendront réservistes et peuvent effectuer leurs premières missions sur le terrain.

La Préparation Militaire Gendarmerie  est la formation pour les civils pour devenir réserviste.
La Préparation Militaire Gendarmerie est la formation pour les civils pour devenir réserviste. © Radio France - Mélodie Viallet

Mayenne, France

Des hommes et des femmes qui viennent de la Loire-Atlantique, de la Sarthe, du Maine-et-Loire, de la Vendée et de la Mayenne participent en ce moment à la Préparation Militaire Gendarmerie, qui est la formation pour les civils pour devenir réserviste. Ils sont 86 futurs réservistes sont formés à la caserne de gendarmes mobile à Mayenne

De stagiaires de 17 à 40 ans 

Pendant cette formation qui dure deux semaines, ils reçoivent des cours théoriques mais aussi pratiques comme les techniques d’intervention, ou la maîtrise de l’arme. Il est possible de devenir réserviste de 17 ans à 40 ans. Ce sont ensuite les réservistes qui donnent leurs disponibilités, très souvent pendant les weekends et les jours de repos. Christopher est boulanger à Astillé et il a laissé son tablier pour l'uniforme de gendarmes : "Je suis très fière de porter l’uniforme de gendarme, je voulais servir mon pays depuis longtemps et c’est après les attentats que je me suis décidé" explique-t-il avant d’ajouter "ce stage est très physique mais j’aime la rigueur de l’armée, j’ai toujours rêvé d’être le gentil et de combattre les méchants". Christopher qui a prévu d’être disponible deux à trois jours par semaines sur ses jours de repos. 

Il y a 156 réservistes en Mayenne et près de 30 000 en France.  - Radio France
Il y a 156 réservistes en Mayenne et près de 30 000 en France. © Radio France - Mélodie Viallet

"Je veux devenir réserviste car mon père est gendarme et j’ai toujours baigné dedans" Théo 17 ans

Le profil des candidats est très varié et les motivations aussi. Il y a ceux qui ont décidé de s’engager après les attentats comme Christopher et puis d’autres comme Théo 17 ans qui sont dans le bain depuis tout petit : "Mon père est gendarme mobile à Mayenne et depuis que je suis enfant, j’aime ce milieu et j’ai toujours voulu m’engager". Et à 17 ans Théo a quand même quelques appréhensions : "Je pense que j’aurais la pression sur ma première vraie mission, même si nous sommes bien formés pendant ces deux semaines, il risque d’y avoir de l’adrénaline" raconte-il ému. 

Les stagiaires reçoivent des cours théoriques mais aussi pratiques comme les techniques d’intervention, ou la maîtrise de l’arme.  - Radio France
Les stagiaires reçoivent des cours théoriques mais aussi pratiques comme les techniques d’intervention, ou la maîtrise de l’arme. © Radio France - Mélodie Viallet

En Mayenne il y a 156 réservistes 

Une prime de 250 euros est allouée chaque année aux réservistes qui s'engagent pour une durée d'au moins trois ans, avec au moins 37 jours de réserves dans l'année. Il y a 156 réservistes en Mayenne et près de 30 000 en France.