Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Les gens respectent les consignes" pour le réveillon, les chapons pour six s'arrachent à Catenay !

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Avec la recommandation de ne pas être plus de six à table pour ce réveillon sous Covid, les commandes de volailles restent importantes cette année mais de moindre taille. Pour six, huit parfois dix mais très rarement plus chez ce producteur de Seine-Maritime.

La ferme Molard à Catenay vend autant de volailles que d'habitude, mais les commandes sont plus modestes cette année.
La ferme Molard à Catenay vend autant de volailles que d'habitude, mais les commandes sont plus modestes cette année. © Radio France - Benjamin Recouvreur

Le carnet de commandes de Samuel Molard est très bien rempli cette année. Mais ce producteur de volailles installé à Catenay au nord de Rouen observe tout de même une différence. "On a une majorité de commandes pour six à huit personnes, jamais plus", explique-t-il en tournant les pages de son cahier, noircies par des centaines de commandes. 

"On s'est adapté à la demande du client, qui veut du plus petit", poursuit Samuel. Avec les recommandations liées au Covid-19, on s'arrache des volailles de taille moyenne. "D'habitude il nous reste pas mal de petits chapons, mais là il n'en restera pas du tout". Cette année, les commandes ont été plus tardives. Chez Samuel, le téléphone s'est mis à flamber au lendemain des annonces sur ce Noël 2020. Au total, il devrait honorer plus de 1000 commandes, autant que d'habitude.

ECOUTEZ - Samuel Molard, producteur de volailles à Catenay

Cette année, il ne devrait pas rester de volailles de petit calibre chez ce producteur normand.
Cette année, il ne devrait pas rester de volailles de petit calibre chez ce producteur normand. © Radio France - Benjamin Recouvreur

Quelques grosses commandes 

À en croire ce que les consommateurs ont prévu de manger, les consignes sanitaires sont plutôt bien respectées. "Les gens nous en parlent beaucoup, ils nous disent qu'ils veulent faire attention parce qu'ils ont peur", raconte l'agriculteur. Valérie organise un réveillon en taille réduite cette année : "On sera sept, au lieu de dix d'habitude. Mais on fait quand même le chapon ! On prend un tout petit peu plus petit."

Je ne pensais pas que ce serait autant, ça veut quand même dire que les gens s'aperçoivent de la gravité de la chose - Samuel Molard, producteur de volailles

ECOUTEZ - Le reportage de France Bleu Normandie

Malgré tout, certaines commandes dépassent largement le cadre conseillé des six convives. Samuel a aussi reçu des commandes pour dix, et quelques unes pour une vingtaine de personnes. "Oui... tout le monde ne va pas être aussi respectueux", concède le producteur. "Mais ce n'est pas notre travail d'empêcher les clients d'acheter !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess