Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Les gens se sont rués sur les réservations" : les gîtes de l'Indre et du Cher ont la cote

-
Par , France Bleu Berry

Ce week-end marque le coup d'envoi de la saison touristique. Avec leur position géographique centrale, leurs grands espaces verts, l'Indre et le Cher séduisent les visiteurs.

Les réservations fonctionnent bien dans les gîtes de France (photo d'illustration)
Les réservations fonctionnent bien dans les gîtes de France (photo d'illustration) © Radio France - Charlotte Jousserand

Ciel bleu, grand soleil, températures estivales et la fin de la limite des 10 kilomètres. Des conditions parfaites ce week-end pour lancer la saison touristique. Les premiers visiteurs sont venus en Berry. À titre d'exemple, un gîte sur deux était occupé ce samedi et ce dimanche dans l'Indre. Et ce n'est que le début. "C'est une bonne reprise d'activité et un bon coup d'envoi de la saison même si c'est forcément tardif", confirme Ludovic Duris, responsable des gîtes de France dans l'Indre.

Le téléphone sonne beaucoup pour prendre des réservations. "Les gens se sont massivement rués sur le téléphone et sur Internet", confirme Vincent Gerbier, responsable Pôle Commercial à l'Agence du tourisme et territoires du Cher. "On sent vraiment cette envie très forte de respirer, il y a un besoin d'aller au plein air, dans la campagne en famille ou entre amis. Un peu de liberté, les grands espaces, faire du vélo ou de la randonnée", précise-t-il.

Dans l'Indre, les tendances sont très positives. 65% de taux d'occupation pour les quatre jours du pont de l'Ascension. Et 50% pour la Pentecôte. "C'est une clientèle venue notamment de la région lyonnaise, de la région bordelaise également. Malgré le couvre-feu encore à 19 heures, les clients ont vraiment besoin de partir", indique Ludovic Duris.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess