Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Les gilets jaunes d'Aimargues déposent leurs doléances en mairie

vendredi 14 décembre 2018 à 21:20 Par Leila Mechaouri, France Bleu Gard Lozère

Une délégation de gilets jaunes du secteur d'Aimargues a été reçue par le maire de Gallargues-le-Montueux. Une liste de 14 doléances a été déposée dans plusieurs mairies du Gard pour que les habitants la signent.

Une délégation de gilets jaunes a été reçue en mairie de Gallargues-le-Montueux.
Une délégation de gilets jaunes a été reçue en mairie de Gallargues-le-Montueux. © Radio France - Leïla Méchaouri

Gallargues-le-Montueux, France

"On veut faire avancer les choses, explique Delphine. On n'a pas envie qu'il y ait plus de morts ou que le mouvement s'amplifie vers une guerre civile!" Dans la vie de tous les jours, Delphine est infirmière. Mais depuis le 17 novembre dernier, cette mère de famille a enfilé son gilet jaune et rejoint les manifestants du barrage du rond-point d'Aimargues. Lundi 10 décembre, elle a fait partie d'une délégation reçue par le maire de Gallargues-le-Montueux, une commune limitrophe. Les gilets jaunes ont déposé une liste de 14 doléances (voir ci-dessous) consultable dans plusieurs mairies du secteur. Les habitants peuvent signer ces revendications qui seront ensuite transmises en préfecture. 

"La seule façon de faire avancer les choses dans la société actuelle, c'est de se structurer" - Delphine, gilet jaune

Le maire de Gallargues y voit une main tendue. Freddy Cerda estime qu'il est pleinement dans son rôle. "C'est tout à fait naturel que le maire reçoive des gilets jaunes qui ont des revendications qui pèsent depuis longtemps sur la vie des Français", souligne l'élu. Si l'entretien entre le maire et les gilets jaunes a eu lieu avant l'allocution d'Emmanuel Macron, elle n'a rien changé aux revendications. "En fait il n'a rien fait pour les classes moyennes! Strictement rien!", lâche Delphine.

"On est à un tournant de notre République, mais c'est dix fois mieux qu'une Révolution!" - Freddy Cerda, maire de Gallargues

La manifestante et le maire de Gallargues sont d'accord sur un point : la violence et les barrages ne peuvent plus durer. A présent, le temps du dialogue est venu. "S'il n'évolue pas, ce mouvement va imploser", explique Freddy Cerda. Delphine acquiesce, ajoutant que la mobilisation des gilets jaunes doit rester "pacificiste". C'est pourquoi une association est sur le point de se créer poursuit-elle. Apolitique et en dehors de tout syndicat, elle aura pour rôle de rassembler les revendications des gilets jaunes à l'échelle du Gard. Et pourquoi pas ensuite au niveau régional voire national. 

Une trêve de Noël ?

Le maire de Gallargues a proposé aux gilets jaunes une trêve de Noël. "C'est une belle fête pour les enfants et les familles", pointe Freddy Cerda. A titre personnel, Delphine répond qu'elle fêtera Noël en famille. Cependant, beaucoup de gilets jaunes vivent dans la précarité et le surendettement, précise-t-elle. "Les cadeaux, c'est le dernier de leurs soucis!" 

Les revendications des gilets jaunes du secteur d'Aimargues peuvent être signées par la population. - Radio France
Les revendications des gilets jaunes du secteur d'Aimargues peuvent être signées par la population. © Radio France - Leïla Méchaouri

Les 14 revendications des gilets jaunes du secteur d'Aimargues

1. RÉFÉRENDUM INITIATIVE PARTAGÉ : POUR OU CONTRE LE RIC DANS LA CONSTITUTION (RIC=Référendum Initiative Citoyenne) : Vers une démocratie directe du peuple, assemblée citoyenne (protectrice du RIC) à la place du Sénat, Assemblée nationale et Conseil Constitutionnel (exit : tous les avantages).

2. AUGMENTATION DES SALAIRES /RSA/SMIC de 30%

3. AUGMENTATION DES RETRAITES : Enlever la retraite à points/Suppression de la CSG/Pension veuvage obligatoire à 100%

4. RENFORCEMENT DES SERVICES PUBLICS : Priorité aux pompiers, hôpitaux, police, justice, école, crèche, SNCF, poste. Suppression strates inutiles dans la fonction publique comme les communautés de communes, ARS, CESE…

5. CASIER JUDICIAIRE VIERGE ET SALAIRE MÉDIAN POUR TOUS LES ÉLUS

6. BAISSE DE LA TVA DE 50%

7. SÉCURITÉ SOCIALE GÉNÉRALE A 100% GRATUITE POUR TOUS 

8. PAIEMENT ET AUGMENTATION DE LA PAC AUX AGRICULTEURS

9. ABROGATION ART 104 DU TRAITÉ DE MAASTRICHT OU ART 123 TRAITÉ DE LISBONNE DANS LA CONSTITUTION EUROPÉENNE

10. CHÔMAGE POUR LES GÉRANTS D’ENTREPRISES 

11. REVALORISATION IMPORTANTE DE L’ALLOCATION ADULTE HANDICAPÉ ET MÊME MONTANT JUSQU’AU DÉCÈS

12. DÉCENTRALISATION DU POUVOIR VERS LES ÉLUS LOCAUX

13. LAÏCITE DE LA REPUBLIQUE : Obligation de lieux de culte religieux modérés, contrôlés et surveillés 

14. PROTECTION DU PATRIMOINE ET DE LA BIODIVERSITÉ FRANÇAISE (Ex: stop exploitation mine d'or en Guyane, stop aéroport NDDL...)