Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Les gilets jaunes de Chambéry organiseront une manifestation déclarée tous les samedis

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Un groupe de gilets jaunes a décidé d'organiser désormais tous les samedis à 13h30 une manifestation pacifique dans les rues de Chambéry (Savoie). Pour la première fois ces manifestations sont déclarées en Préfecture. La prochaine a lieu ce 19 janvier.

Le première manifestation déclarée a eu lieu le 12 janvier, en mémoire aux personnes blessées ou décédées dans le cadre des mobilisations
Le première manifestation déclarée a eu lieu le 12 janvier, en mémoire aux personnes blessées ou décédées dans le cadre des mobilisations © Radio France -

Ils en avaient assez de voir des images de violences dans les manifestations parisiennes, mais aussi à Bordeaux ou Rouen par exemple. Un groupe de gilets jaunes décide donc d'organiser en Savoie une manifestation tous les samedi à 13h30 au départ de la fontaine des éléphants en centre-ville de Chambéry. 

A chaque fois une marche est proposée en centre-ville qui sera complétée par une action différente chaque semaine, en lien avec l'actualité. Par exemple, lors du premier rendez-vous le samedi 12 janvier, les gilets jaunes de Chambéry ont décoré la fontaines des éléphants avec des fleurs et des photos en hommage aux personnes décédées ou blessées dans les manifestations depuis le début du mouvement. 

Des manifestations pacifistes

C'est le mot d'ordre martelé par ces manifestants : on est pacifiste.

On n'est pas des trouble-fête. On n'est pas là pour casser du flic ni des infrastructures publiques"

Les gilets jaunes à l'origine de cette initiative se rendaient compte que certains ne venaient plus dans les manifestations. Eux-mêmes étaient choqués des images qu'ils ont vu ces derniers jours, à l'image de Mylène. Elle voudrait rendre aux gilets jaunes leur esprit populaire.

"On n'est pas des trouble-fête. On n'est pas là pour casser du flic ni des infrastructures publiques, on est là car aujourd'hui on ne se fait plus entendre par notre gouvernement. La manière la plus pacifique qu'on a pour se faire entendre et d'être là et de se faire voir", explique l'une d'entre-eux.

"Ce qu'on voit à la télé ce sont des images d'émeutes et de violences entre gilets jaunes et forces de l'ordre mais avant tout les gilets jaunes c'est un peuple. Dans ce peuple il y a des familles, des papas, des mamans, des personnes âgées".

On s'en fiche d'entendre dire qu'à Chambéry on n'attire plus que les vieillards, les infirmes, les handicapés ou les pacifistes, parce que c'est ça le peuple français aussi"

La manifestante déplore les débordements violents. "Aujourd'hui dans les grosses manifestations des gilets jaunes _il ne reste plus que ceux qui sont prêts à se prendre des coups_. Nous, on ne veut pas perdre l'idée principale d'être tous rassemblés". 

Objectif : rassembler au delà des réseaux sociaux

Les gilets jaunes se sont organisés sur internet depuis le début du mouvement, et principalement sur Facebook. Ce groupe chambérien voudrait aller plus loin, et rendre le mouvement à la rue car selon eux, tout le monde n'a pas accès à internet ou ne comprend pas le mécanisme des réseaux sociaux. Certains propos violents échangés dans des groupes de gilets jaunes sur le web les ont aussi convaincus de trouver un nouveau mode d'action.

"On arrive à deux mois de mouvement où les gens sont très énervés", explique Mylène. "Il y a beaucoup de messages de haine sur internet par exemple. C'est difficile de rester tous unis. On veut que les gens passent leur énergie dans le mouvement et plus à se battre sur internet".

Des manifestations officiellement déclarées en préfecture pour la première fois

Pour la première fois en Savoie depuis le début du mouvement le 17 novembre dernier, ces manifestations sont officiellement déclarées. L'acte X de la mobilisation est annoncé ce samedi 19 janvier. Une manifestation aura donc lieu en centre-ville de Chambéry, la demande ayant été déposée en Préfecture. 

Les gens ont peur maintenant. S'ils voient qu'on est encadré par la police et par des gilets jaunes, ils reviendront"

En faisant ces déclarations en préfecture et en informant les forces de l'ordre, les manifestants déambulent en étant surveillés par les policiers. "Les gens ont peur maintenant. S'ils voient qu'on est encadré par la police et par des gilets jaunes, ils reviendront", explique Sylvie, l'une des organisatrices. "_Dans notre marche, il y aura des chants, des rigolades (...) comme dans les bal populaires dans le temps_. On ne se connaissaient pas et on se dit tous bonjour, c'est ce que l'on recherche".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu