Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Les gilets jaunes de Morvillars déçus par Edouard Philippe

mardi 4 décembre 2018 à 18:01 Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard

Les mesures annoncées ce lundi par le premier ministre Edouard Philippe n'a pas du tout calmé la colère des gilets jaunes. Au rond point de Morvillars, ils sont déterminés à ne rien lâcher sur le pouvoir d'achat.

 Les gilets jaunes de Morvillars restent plus que jamais mobilisés aprés le discours d'Edouard Phillipe.
Les gilets jaunes de Morvillars restent plus que jamais mobilisés aprés le discours d'Edouard Phillipe. © Radio France - Nicolas Wilhelm

Morvillars, France

Un moratoire de six mois sur la hausse des taxes sur le carburant, le gel du prix du gaz et de l'électricité pendant l'hiver et la suspension au 1er janvier des mesures de durcissement du contrôle technique. Ce sont les principales annonces du premier ministre Edouard Philippe ce lundi. Le gouvernement joue l'apaisement pour éviter de nouvelles violences samedi à Paris comme le week-end dernier et stopper la colère des gilets jaunes. En nord Franche-Comté, les principaux porte paroles ont réagi également aux propositions du gouvernement. 

Je suis dégoûté de ce gouvernement ! - Christine, retraitée de Morvillars

C'est raté. Aux yeux de la trentaine de manifestants postés autour du rond point de Morvillars,  Edouard Philippe n'a pas fait mieux qu'Emmanuel Macron la semaine dernière. Les gilets jaunes sont encore plus remontés. La colère se lit sur les visages et les klaxons de soutien n'arrivent pas à leur redonner le sourire. Les gilets jaunes de Morvillars sont très remontés après Edouard Philippe. Le premier ministre qui propose notamment de suspendre pendant six mois la hausse des taxes sur le carburant. " Les retraités, il n'en n'a pas parlé et là, ce sont les retraités sur la route. Cela fait 19 jours que je viens ici et je viendrai tant qu'il faudra. Je suis dégoûté de ce gouvernement. Le gel du prix de gaz et de l'électricité ? Ca me fait sourire parce qu'ils vont les augmenter après. Je suis dans le mouvement et je ne le quitte plus" s'indigne Christine, retraitée de Morvillars présente depuis le début du mouvement le 17 novembre.

On est le peuple de France et on se défend - Marie-Josette 80 ans, gilet jaune

Les manifestants attendaient des mesures sur le pouvoir d'achat comme une hausse du Smic mais ils n'ont rien eu. La doyenne des gilets jaunes de Morvillars était aussi très remontée après l'intervention du premier ministre.  " Ce sont des conneries qu'il nous raconte. C'est pour nous endormir mais on est le peuple de France et on se défend, on est obligé !" explique Marie-Josette qui, chaque jour, apporte le café pour réchauffer les manifestants du rond point.

Un appel aux élus locaux

A l'exception du maire de Bourogne, les gilets jaunes de Morvillars n'ont reçu aucune visite d'élu du département. Ils appellent le sénateur Cédric Perrin et les députés Ian Boucard et Michel Zumkeller à venir dialoguer avec eux pour marquer leur soutien.

Poursuite des blocages

En nord Franche-Comté, les gilets jaunes restent mobilisés et vont poursuivre leur mouvement. Ce sera le cas notamment au rond point de Cora Andelnans, aux Errues à Menoncourt ou encore à Montbéliard

A Héricourt, les gilets jaunes prévoient une nouvelle action ce samedi prés du Leclerc.