Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Les "gilets jaunes" de retour aux Près-d'Arènes à Montpellier le temps d'un week-end

-
Par , France Bleu Hérault

Quelques dizaines de gilets jaunes ont investi samedi matin le rond-point des Près-d'Arènes à Montpellier pour y installer un" village jaune" jusqu'à dimanche soir. Ils ont prévu des débats sur la santé et les libertés, un concert et un repas fraternel.

Quelques gilets jaunes sur le rond point des Près d'Arènes
Quelques gilets jaunes sur le rond point des Près d'Arènes © Radio France - Sébastien Garnier

Les gilets jaunes sont toujours actifs. Quelques dizaines d'entre eux ont installé un "village jaune" sur le rond point de Près-d'Arenes à Montpellier, lieu historique de leur mobilisation. 

"Les médias ont décidé que ce mouvement était terminé mais non ce mouvement n'est pas terminé. C'est une gronde sociale profonde qui ne disparaîtra pas. Macron n'a pas apporté de réponse." Jeff aide-soignant et gilet jaune 

Les tentes dressées samedi matin à 9h  seront démontées dimanche soir à 19h. Entre temps,  ils y auront organisé un concert, un repas fraternel, un débat sur la santé, un autre sur les libertés. 

Revendications inchangées

Les gilets jaunes en lutte depuis 20 mois estiment que le président Macron "utilise la crise sanitaire pour accélérer les régressions sociales et démocratiques". Pour le reste, leurs revendications sont toujours les mêmes : ils réclament notamment plus d'argent pour vivre !

"L'image du gilet jaune c'est un vecteur de lutte et il faut que cette image demeure dans les esprits surtout avec la rentrée qui se présente. C'est  toujours une revendication sociale, citoyenne, demande de justice fiscale, sans oublier l'écologie.  Il y a des choses qui ont été faites et qui ont permis a des gens précaires de tenir le coup mais la mentalité , l'architecture de la pensée économique qui dirige l'action de Macron ne change pas." Daniel gilet jaune 

Danielle mobilisée depuis le début répète qu'elle a du mal à joindre les deux bouts.

Daniel, photographe indépendant, est aussi un gilet jaune de la première heure. Selon lui, le mouvement n'est pas près de s'éteindre même s'il reconnait quelques avancées imposées par la crise sanitaire

Jeff aide soignant en EPHAD : "on est toujours là et notre message n'a pas changé"

Une pancarte "on est là" installée sur le rond point
Une pancarte "on est là" installée sur le rond point © Radio France - Sébastien Garnier
Choix de la station

À venir dansDanssecondess