Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Les gilets jaunes manifestent à Saint-Étienne

samedi 8 décembre 2018 à 15:34 Par Véronique Narboux, France Bleu Saint-Étienne Loire

Comme la semaine dernière, les gilets jaunes se sont donné rendez-vous à 14 heures, devant la préfecture de la Loire. Policiers et gendarmes sont mobilisés pour sécuriser la manifestation.

Les motards sont venus renforcer le défilé des gilets jaunes à Saint-Etienne, ce samedi
Les motards sont venus renforcer le défilé des gilets jaunes à Saint-Etienne, ce samedi © Radio France - Alexandre Vau

Saint-Étienne, France

Comme le 1er décembre, les gilets jaunes sont encore une fois très nombreux à avoir rejoint la manifestation stéphanoise, ce samedi. Le rendez-vous était fixé à 14 heures, devant la Préfecture de la Loire. Le bâtiment a d'ailleurs été sécurisé par un renfort de gendarmes mobiles venus d'Annecy.

Certains manifestants ont rallié la préfecture à pied. D'autres sont venus à moto, en faisant vrombir les moteurs. Après quelques jets de pétards et aux cris de "Macron, démission", le cortège s'est ébranlé vers 14h15 en direction de la place du peuple, en occupant les voies du tram.  

Pendant l'interruption de la circulation des trams, la STAS annonce la mise en place de bus. Les renforts de policiers et gendarmes n'ont pas suffi à rassurer tous les commerçants de la Grand'rue et de la rue du général Foy. Plusieurs d'entre eux ont préféré baisse leur rideau, au moins pendant la manif. "On verra après si on rouvre ou pas", confie la vendeuse d'un magasin d'optique.