Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Les Gilets Jaunes "reprennent" un rond-point dans l'Indre près de l'usine Pyrex à Châteauroux

-
Par , France Bleu Berry

Une cinquantaine de Gilets Jaunes ont réinvesti un premier rond point ce lundi soir dans l'Indre, près de l'usine Pyrex à Châteauroux. Il s'agit pour eux d'être à nouveau visible pour convaincre des Berrichons de les rejoindre et arrêter d'entendre que le mouvement est mort.

Les Gilets Jaunes occupent à nouveau un rond point dans l'Indre : celui près de l'usine Pyrex à Châteauroux
Les Gilets Jaunes occupent à nouveau un rond point dans l'Indre : celui près de l'usine Pyrex à Châteauroux © Radio France - Frédéric Denis

Châteauroux, France

Sept gilets jaunes de l'Indre vont passer cette nuit de lundi sur le rond-point près de l'usine Pyrex à Châteauroux.  Ce soir, ils étaient une cinquantaine pour "reprendre" ce rond-point qu'ils ont dû quitter en janvier sous la pression du préfet de l'Indre.

Les Gilets Jaunes de l'Indre ont décidé de revenir sur les ronds-points, à commencer donc par celui-là surtout "pour être visible, recommencer à discuter avec les gens qui passent" explique Carole, l'une des figures du mouvement dans le département.

Les Gilets Jaunes se félicitent de voir que les automobilistes se remettent à klaxonner pour les soutenir, certaines personnes s'arrêtent même pour leur dire leur satisfaction de les voir réinvestir les ronds-points.

Ce retour sur les ronds-points, "c'est aussi pour arrêter d'entendre que le mouvement est mort alors que ce n'est pas vrai" explique Carole "Les gilets jaunes qui étaient là le 17 novembre sont encore là. C'est juste qu'après cinq mois de lutte, certains sont fatigués, d'autres ont des obligations, d'autres ont aussi peut-être des doutes mais le fait de revenir sur les ronds-points, ça en fait ressortir beaucoup aujourd'hui."

"On sait très bien à quoi s'attendre, ça va être dur" Adès, Gilet Jaune de l'Indre

Adès, l'un des coordinateurs des Gilets Jaunes de l'Indre, assure que le mouvement ne s'est jamais éteint mais que le gouvernement leur a enlevé leurs ronds-points pour ne pas que la population française les remarque et ait envie de les rejoindre.  Il explique aussi que la "reprise" des ronds-points passera sûrement par une épreuve de force. "On va nous déloger par la force" dit-il en rajoutant que le pouvoir matraque les gilets jaunes. 

"On sait très bien à quoi s'attendre, ça va être dur" Adès, Gilet Jaune de l'Indre

Choix de la station

France Bleu