Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Les Girondins de Bordeaux, ça n'est pas que King Street" pour Thomas Cazenave

-
Par , France Bleu Gironde

Thomas Cazenave, le chef de file du groupe d'opposition Renouveau Bordeaux était sur France Bleu Gironde ce vendredi. Le conseiller municipal et métropolitain d'opposition est revenu sur les différents dossiers qui agitent la municipalité et la métropole, comme la situation des Girondins de Bordeaux

Thomas Cazenave, conseiller la république en marche, chef de file du groupe d’opposition Renouveau Bordeaux
Thomas Cazenave, conseiller la république en marche, chef de file du groupe d’opposition Renouveau Bordeaux © Radio France - Radio France

Thomas Cazenave a décidé d'être un opposant constructif : si il ne critique pas à tout va les décisions de Pierre Hurmic, il constate tout de même que l'élu a tendance a oublié un peu vite ses promesses de campagne. C'est le cas pour le projet de la rue Bordelaise : l'opposant dénonce un renoncement du maire. Sur le dossier des Girondins de Bordeaux et du rabais accordé par Bordeaux Métropole pour le loyer de l'année 2020,Thomas Cazenave estime que ce n'est pas un cadeau mais juste un geste normal pour une entreprise normale. 

Il estime que le débat est mal posé : "On peut avoir un débat pour savoir si on est content ou pas d'avoir King Street, en revanche, comment on va faire, si on pense qu'il faut un nouvel actionnaire, pour trouver quelqu'un qui a 100 millions d'euros , je crois que ça ne se trouve pas dans la période aussi facilement."

Cessons de taper sur les Girondins, les Girondins ça n'est pas que King Street, c'est les salariés, c'est les supporters, c'est l'équipe

Choix de la station

À venir dansDanssecondess