Société

Les habitants d'un immeuble de Brive dénoncent l'installation sauvage des compteurs Linky

Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin jeudi 1 décembre 2016 à 17:31

Les habitants de la résidence briviste voulaient s'opposer au changement de compteurs, ce qui est illégal selon Enédis
Les habitants de la résidence briviste voulaient s'opposer au changement de compteurs, ce qui est illégal selon Enédis © Maxppp - Thierry Gachon

Les copropriétaires de la résidence Le Vialmur à Brive s'étaient majoritairement prononcés contre l'installation des compteurs Linky. Mais ils ont vu débarquer des équipes d'Enédis et de l'entreprise sous-traitante Chavinier, qui ont changé de force les anciens compteurs. La police a été appelée.

"Un véritable commando" affirme Patrick Laruelle. Cet habitant, retraité, était présent lors de l'opération. Il était 8 heures du matin ce 14 novembre. "Nous avons eu une invasion d'un commando de trois personnes d'Enédis et trois équipes de trois personnes de Chavinier, qui installe les compteurs, qui sont entrées par, chacune une, les trois entrées de la résidence". "Sans prévenir, ajoute Patrick Laruelle, ils ont coupé le courant des appartements au fur et à mesure". Le temps de changer le compteur. A midi, les 34 compteurs de la résidence, un par appartement plus quatre pour les communs, étaient changés..

Agressé avec une arme

L'intervention d'Enédis est cependant tout à fait légale explique Isabelle Chevalier, la directrice territoriale Corrèze de l'ex-ERDF. "Vous n'êtes pas propriétaire de votre compteur. De par votre contrat, nous devons avoir accès à votre compteur pour toute intervention, pour les relevés comme pour un changement comme c'est le cas là". Et le déploiement de Linky est inscrit dans la loi de Transition Énergétique. C'est donc le refus de leur installation qui est illégal selon Enédis. Qui dénonce l'agressivité de certains résidents ce jour-là. "Nos agents ont été agressés non seulement verbalement mais aussi avec une arme". Enédis a dû faire intervenir la police pour ramener le calme. Et a déposé plainte.

Les 34 compteurs Linky de la résidence Le Vialmur ont été posés en une matinée. - Radio France
Les 34 compteurs Linky de la résidence Le Vialmur ont été posés en une matinée. © Radio France - Philippe Graziani

Partager sur :