Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les habitants de la rue Neuve Bergère à Dijon préparent leur fête des voisins

-
Par , France Bleu Bourgogne

La Fête des voisins célèbre sa 20e édition. 9 millions de Français s'apprêtent à partager un moment convivial avec leurs voisins. Dont les habitants de la rue Neuve Bergère dans le quartier Chevreul à Dijon.

Il y a 10 ans, les habitants de la rue Neuve Bergère à Dijon, se réunissaient pour leur première Fête des voisins.
Il y a 10 ans, les habitants de la rue Neuve Bergère à Dijon, se réunissaient pour leur première Fête des voisins. - .

Dijon, France

La Fête des voisins avait été pour la première fois organisée en 1999 dans le 17e arrondissement de Paris. Depuis, elle a largement essaimé, et ce vendredi 24 mai, on estime que 9 millions de Français s'apprêtent à se retrouver entre voisins pour un moment de convivialité. Ce sera le cas rue Neuve-Bergère, dans le quartier Chevreul à Dijon, où une portion de la rue sera barrée de 19 heures à minuit, pour y installer tables et chaises. Les habitants n'auront plus qu'à apporter des boissons et de quoi manger. 

L'occasion de faire connaissance

Céline Bouillot est depuis 10 ans l'un des fers de lance de cette Fête des voisins. Pas toujours facile a priori en milieu urbain, dit-elle: « ce n’est pas comme à la campagne, où tout le s’entraide, en ville, c’est chacun pour soi, du coup la fête permet nouer un contact ensemble ». Et cela semble fonctionner. Elle-même a pu briser la glace avec un habitant de la rue qui ne lui adressait pas la parole : « du fait de se connaître à la Fête des voisins, on a appris nos métiers, on a échangé, on s’est aperçu qu’on avait des affinités, et depuis nous sommes amis ».

Parmi les convives attendus, Isabelle. Collègue de travail de Céline, elle peut profiter elle aussi de la fête, alors qu’elle réside dans un autre quartier. Mais dans sa rue, très fréquentée avec beaucoup de circulation, il n’y a pas de fête des voisins. Invitée à la fête de la rue Neuve-Bergère, elle s’y sent désormais comme chez elle : « je suis devenue copine avec les voisins de Céline, et c’est très sympa. Je rencontre plein de gens, c’est convivial et ça crée du lien ».

Céline, Christian et Isabelle, adeptes depuis 10 ans de la Fête des voisins dans leur rue dijonnaise - Radio France
Céline, Christian et Isabelle, adeptes depuis 10 ans de la Fête des voisins dans leur rue dijonnaise © Radio France - Jacky Page

Une fête à déclarer, mais qui reçoit l'appui de la ville

Bien sûr, ces fêtes sur la voie publique doivent être déclarées au préalable en mairie. La municipalité de Dijon apporte son aide logistique en fournissant du matériel, des affiches, des nappes en papier, des gobelets, des ballons, des t-shirts et même des bonbons pour les enfants. La ville apporte aussi des barrières pour boucler un tronçon de la rue. Christian, qui habite la maison en face de celle de Céline, va délimiter l’espace festif et veiller à ce que des véhicules n’y stationnent pas. Depuis 10 ans, Christian apporte son aide active aux préparatifs. Il s'attend à faire connaissance avec les nouveaux du quartier, parce qu’en 10 ans, des habitants ont déménagé, d’autres sont décédés. Il apprécierait toutefois que des jeunes assurent la relève, « parce que ça commence à faire, papy fatigue », dit-il en riant. Les jeunes dans la rue, explique-t-il, ce sont surtout des étudiants, qui ne s’investissent pas dans le quartier, ne restent pas longtemps, et disparaissent pendant les vacances.

Les habitants de la rue Neuve Bergère feront une fois de plus la fête ce vendredi soir. Jusqu’à minuit dernier délai, parce qu'il y a aussi des voisins qui veulent dormir...