Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Portes-lès-Valence : des habitants exaspérés par le bruit et la poussière d'une base SNCF

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Une trentaine d'habitants de la rue Paul Vaillant Couturier ont créé un collectif. Ils veulent que la base de travaux de la SNCF installée en face de chez eux soit déplacée. Elle est source de nuisances sonores et environnementales.

Un mur antibruit a été construit par la SNCF pour limiter les nuisances sonores
Un mur antibruit a été construit par la SNCF pour limiter les nuisances sonores © Radio France - François Breton

Portes-lès-Valence, France

"C'est une verrue, une verrue qui commence à s'infecter..." Ces mots sortent de la bouche de Marie-France, une des habitantes de la rue Paul-Vaillant Couturier, à Portes-lès-Valence. Cela fait 54 ans qu'elle habite dans cette maison. Et elle n'en peut plus des nuisances.

En face de chez elle, et tout le long de la rue, la SNCF a installé une base arrière de travaux. C'est ici qu'on ramène les anciennes traverses, les anciens rails, le vieux ballast des voies en rénovation. "La dernière fois, j'étais dans mon jardin quand j'ai vu un camion benne. Il en passe un tous les quarts d'heure, explique Marie-France. J'ai chronométré !"

Nuisances sonores et poussières

Chaque déchargement de ballast provoque un nuage de poussière qui se répand sur les habitations. "Chaque jour, il faut nettoyer les fenêtres tellement il y en a, s’exclame Robert, un autre habitant membre du collectif. Et toute cette poussière, ça finit dans nos bronches."

Et puis il y a aussi les nuisances sonores. La SNCF a bien construit un mur anti-bruit et financé l'isolation phonique de 25 maisons. Mais pas celle d'Arnaud. "Le soir, ils utilisent un sorte de pelle mécanique avec des chenilles métalliques. Ça fait vibrer les murs de la maison sans arrêt. J'ai un fils de cinq ans, ses nuits ne sont pas calme et ça n'est pas possible."

Les habitants espèrent donc faire bouger les choses grâce à ce collectif.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu