Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les habitants de Lodève choqués après la disparition de Marie-Christine Bousquet

jeudi 16 novembre 2017 à 19:02 Par Fabien Fourel, France Bleu Hérault

Les Lodèvois ont appris jeudi matin la nouvelle de la disparition de leur maire, une personnalité de la ville aimée par la plupart, au-delà des clivages politiques. Ils viennent nombreux lui rendre hommage.

Des roses pour un hommage à une personnalité de la ville
Des roses pour un hommage à une personnalité de la ville © Radio France - Fabien FOUREL

Lodève, France

Du monde toute la journée pour écrire un petit message de condoléances pour la famille de Marie-Christine Bousquet devant la mairie. Après l'annonce de la disparition brutale de la maire de Lodève hier soir, les habitants sont tous très choqués.

"J'ai perdu ma maman, c'est pareil. Elle était tellement gentille, c'est une grande dame." Philippe, un Lodèvois

Ecoutez Philippe, un Lodèvois qui regrette déjà Marie-Christine Bousquet

Nicole écrit dans le registre  - Radio France
Nicole écrit dans le registre © Radio France - Fabien FOUREL

Marie-Christine Bousquet était maire socialiste de Lodève depuis 2008, elle était aimée de tous, de droite comme de gauche.

"Elle s'investissait tellement dans la ville, elle avait fait construire un lycée, un gymnase, elle faisait beaucoup pour la culture, une vrai bosseuse."

Une bosseuse, mais aussi une personne profondément humaine qui avait toujours un mot pour tous.

"Elle était tellement humaine, elle me manque déjà" Ecoutez Nicole

"Je suis la seule fille du service "Espace vert" elle m'avait embauchée parce qu'elle disait qu'il fallait "une touche féminine" , je vois son sourire quand elle choisissait les fleurs."

Le registre de condoléances  - Radio France
Le registre de condoléances © Radio France - Fabien FOUREL

Les obsèques auront lieu dès que le corps aura été rapatrié en France par l'ambassade.