Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir

Les habitants de Meslay-du-Maine se chaufferont bientôt avec un gaz local fabriqué à partir de fumier

-
Par , France Bleu Mayenne

A Meslay-du-Maine, une usine de méthanisation qui fabrique du gaz naturel à partir de fumier de cheval récupéré chez les agriculteurs de la commune, est officiellement en service depuis le 11 février. Méthamaine veut que les habitants se chauffent avec un gaz local.

Des cuves de 6 500 m² permettent la méthanisation du fumier, à l'image de l'estomac d'un bovin.
Des cuves de 6 500 m² permettent la méthanisation du fumier, à l'image de l'estomac d'un bovin. © Radio France - Aurore Richard

Méthamaine est la toute première usine de méthanisation en Mayenne. Elle a été mise en service le 11 février à Meslay-du-Maine, au nord-est de la commune alors que les travaux ont commencé en 2018. 

La méthanisation c'est le fait de transformer du fumier par exemple, en énergie. Chez Méthamaine, au mois de mars, on produira donc du gaz local. 

La matière première : du fumier de cheval

Tout commence sur 11 exploitations agricoles et sur des élevages de Meslay-du-Maine. "Nous allons valoriser les fumiers et les lisiers du territoire, 21 000 tonnes par an. Cela représente trois à cinq camions par jour qui arrivent sur le site", explique Benoît Dutertre, président de Méthamaine.

Méthamaine récupère le fumier et le lisier de 11 exploitations agricoles et éleveurs de Meslay-du-Maine.  - Radio France
Méthamaine récupère le fumier et le lisier de 11 exploitations agricoles et éleveurs de Meslay-du-Maine. © Radio France - Aurore Richard

Avec le fumier de cheval, il y a évidemment des odeurs. Benoît Dutertre a donc pris des précautions comme s'installer dans une zone industrielle. 

"Nous avons mis Meslay-du-Maine à l'abri des vents dominants de notre installation et nous avons aussi fermé notre bâtiment sur trois côtés. Avant de nous installer, nous sommes allés voir les voisins pour leur expliquer notre projet et nous n'avons pas ressenti d'opposition", justifie le chef d'entreprise. 

60 à 70 jours dans un méthaniseur

Ce fumier va ensuite dans de grosses cuves : 

Un méthaniseur est un estomac de bovin reconstitué à grande échelle parce que des bactéries, en absence d'oxygène, dégrade la matière, le carbone en biogaz

Il y a toute une machinerie sous les cuves qui accueillent le fumier pendant près de 70 jours.  - Radio France
Il y a toute une machinerie sous les cuves qui accueillent le fumier pendant près de 70 jours. © Radio France - Aurore Richard

Il faut compter 70 jours et le méthane peut être injecté dans le réseau de gaz de la ville. L'objectif est de produire 10 gigaWatt-heure par an pour les habitants. "C'est la consommation de 100% de la ville en été et de 50% en hiver pour tous les usages résidentiels, le chauffage comme l'eau chaude", estime Frédéric Martin de GRDF. 

Ce qui reste du fumier digéré retourne nourrir les terres agricoles de Meslay : la boucle est bouclée.

La Mayenne, terre de méthanisation ? 

Pour Frédéric Martin, directeur général adjoint de GRDF, Méthamaine n'est que le début car la méthanisation a de très beaux jours devant elle, chez nous en Mayenne. 

Il y a une trentaine de projets en route, dont une quinzaine bien avancée. Il espère que d'ici 2030, le département sera complètement autonome en production de gaz naturel. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu