Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les habitants de Senillé s'estiment lésés par la fusion avec Saint-Sauveur

samedi 13 janvier 2018 à 7:01 Par Adrien Bossard, France Bleu Poitou

Déjà 2 ans qu'ils sont mariés. Senillé et Saint-Sauveur, à côté de Châtellerault, ne forment plus qu'une seule et même commune depuis le 1er janvier 2016. Un "Oui" pour le meilleur et pour le pire. Surtout le pire pour la plupart des habitants de Senillé, qui ne seraient pas contre un divorce.

La fusion actée il y a 2 ans fait quelques réticents.
La fusion actée il y a 2 ans fait quelques réticents. © Radio France - Adrien Bossard

Senillé, France

L'amour dure trois ans, selon Frédéric Beigbeder. Parfois moins. Au bout de deux ans de relation commune, entre Senillé et Saint-Sauveur, certains ne seraient pas contre un divorce. Surtout les habitants de Senillé, le plus petit village des deux. "La commune s'appelle Senillé-Saint-Sauveur, c'est bien la seule fois où l'on est devant eux, ironise Bertrand, l'un des 740 habitants de Senillé. Pour le reste, c'est Saint-Sauveur qui prime."

Cédric, le co-gérant du seul bar de la commune élargie, à Senillé, se demande bien en quoi la fusion a du moins. "A la limite, cela nous aurait permis d'avoir de nouveaux clients, pourquoi pas ? Mais non, il n'y a pas plus de passage." Il se rappelle pourtant des promesses faites en 2015 par les élus. "On nous avait parlé de projets de construction d'habitations, ce qui nous ferait donc plus de clients potentiels, mais pour l'instant, toujours rien."

"On se fait avaler par Saint-Sauveur", Jacques, un habitant de Senillé

Si changements il y a, ils sont plutôt négatifs constate Jacques, habitant depuis 40 ans à Senillé. "C'est la pagaille et on se fait avaler par Saint-Sauveur. Chez nous, il n'y a plus de fleurs le long de trottoir, rien n'est entretenu. C'est à se demander si nos impôts locaux profitent plus à Saint-Sauveur qu'à Senillé." 

Le maire de Senillé-Saint Sauveur, Gérard Perochon, l'assure pourtant : le mariage fait la part belle à Senillé. "Pour l'instant, c'est Senillé qui tire le plus profit de la fusion. Il y avait un gros retard, n'ayons pas peur de le dire, sur la voirie là-bas. Et nous avons investi en 2 ans, près de 700.000 euros pour la refaire. Jamais sans des finances mises en commun, Senillé n'aurait pas pu le faire."

Cette union permet en plus de renflouer les caisses. Pas de baisse de dotations de l'Etat cette année, au contraire. Elles sont en hausse de 5%. Chose assez rare dans le contexte actuel.