Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les habitants du Gers testent le budget participatif

mardi 18 décembre 2018 à 21:05 Par Olivier Lebrun, France Bleu Occitanie

Alors qu’Emmanuel Macron doit lancer le grand débat citoyen pour répondre au mécontentement des gilets jaunes, les habitants du Gers ont déjà expérimenté la démocratie participative. Ils ont voté pour distribuer 3% du budget départemental à des projets citoyens.

Les Gersois ont voté leur budget participatif, le vote s'est déroulé notamment sur les marchés, ici à Fleurance
Les Gersois ont voté leur budget participatif, le vote s'est déroulé notamment sur les marchés, ici à Fleurance © Radio France - Olivier Lebrun

Fleurance, France

Comment renouer le dialogue avec les français ? En chute libre dans les sondages, Emmanuel Macron cherche à mettre sur les rails la grande concertation nationale qui doit répondre à la colère des gilets jaunes. Débats publics dans les mairies, rencontres avec les élus locaux, réseaux sociaux, le Conseil des ministres doit fixer ce Mercredi les modalités de ce grand débat dans tout le pays qui doit durer jusqu'au 1er Mars. 

Les Gersois ont voté leur budget

Cette démocratie participative, le Gers est le premier département à l'avoir expérimentée. Un million d'euros, soit 3% du budget départemental a été mis à disposition des 200 000 habitants du Gers qui ont eux- même choisi les projets à financer dans ce budget participatif . Inclusion des personnes handicapées, culture, sport ou environnement, sur les 599 projets présentés, 41 ont été retenus. 35 000 gersois ont voté sur internet ou sur les marchés, soit un quart de l'électorat.

La liste des projets retenus 

Projets Jeunes :

#553 - Un City Stade à Duran

#317 - Une agora au collège de Riscle

#579 - Un Skate Park à L'Isle Jourdain

#581 - Un Skate Park multi disciplines à Mirande

Les autres projets élus en tête de chaque canton :

ADOUR GERSOISE : #204 - Découvrons le ciel gersois à Viella

ARMAGNAC TENAREZE : #122 - Aménagement d'une galerie de mémoire de l'activité artisanale et agricole ancienne à Fourcès

ASTARAC GIMONE : #525 - Aquajeun's

AUCH 1 : #322 - Faisons revenir nos oiseaux des jardins à Lasséran

AUCH 2 : #529 - Un mur d'escalade à Auch

AUCH 3 : #130 - Un son de qualité pour des concerts de qualité par Imaj à Auch

BAISE ARMAGNAC : #421 - Une micro crèche à Castéra Verduzan

FEZENSAC : #548 - Des tatamis pour le dojo de Vic

FLEURANCE LOMAGNE : #426 - Du mobilier pour un lieu d'accueil à Céran

GASCOGNE AUSCITAINE : #429 - Inclure des élèves handicapés dans l'école primaire à Ordan Larroque

GRAND BAS ARMAGNAC : #571 - Les mêmes ailes pour tous à Nogaro

LECTOURE LOMAGNE : #160 - Créer un musée naturel des plantes sauvages comestibles à Berrac

L'ISLE JOURDAIN : #370 - Une machine pour recycler le plastique à Auradé

GIMONE ARRATS : #147 - Restaurer le clocher de l'église à Serempuy

MIRANDE ASTARAC : #376 - Un coin convivial à Sainte-Dode

PARDIAC RIVIERE BASSE : #588 - Un mur d'escalade pour Marciac

VAL DE SAVE : #596 - Un parcours de pêche pour les enfants à Simorre

GERS : #308 - Sauvegarde de l'abeille noire

Les autres projets élus :

#597 - Pumptrack à Samatan

#201 - Un camping car connecté pour les senior

#188 - Une école des arts à Tournan

#303 - Favoriser l'éco-pâturage

#401 - Le cheval territorial

#182 - Un lieu d'exposition archéologique à Montpézat

#430 - Du matériel pour le foyer culturel de Preignan.

Le citoyen associé au débat

Quand le citoyen est consulté, il répond présent. Après cette expérience, on ne peut plus faire de la politique comme avant , explique Charlette Boué, elle est conseillère départementale sur le canton de Fleurance. 

« En tant qu’élus, cela nous a permis d’entendre les attentes des citoyens. Cela peut être élargi, parce que le référendum d’initiative citoyenne réclamé par les gilets jaunes a sans doute le même objectif, savoir ce qu’attendent les gens, répondre à leurs demandes et à leurs besoins, mais cela ne se fait pas du jour au lendemain. Ici, les citoyens ont fixé les règles.  C’est le Conseil départemental qui a trié ces budgets, qui a vu s’ils étaient réalisables ou pas. Mais au départ, c’est eux qui ont fixé les règles. »

"un lien permanent avec les citoyens" - Charlette Boué - Conseillère départementale de Fleurance

Le débat sur ce budget participatif a été soigneusement préparé, avec 45 réunions publiques, on a demandé aux Gersois de fixer les règles du jeu. On leur a demandé notamment si les résidents étrangers ou les jeunes de moins de 18 ans seraient autorisés à voter. Au final, ce vote a rallumé le débat démocratique et mobilisé les citoyens autour de projets très concrets.

Le budget participatif Gersois - Aucun(e)
Le budget participatif Gersois - @Conseil Départemental du Gers

Avec 1 587 voix, Elodie Cournet est arrivée en tête pour le financement de son projet d'inclusion des adolescents et enfants autistes à Céran. Pour y arriver, elle a du faire campagne. «Pendant un mois sur les marchés, on a rencontré des centaines de personnes, à Fleurance, Lectoure, Condom, Vic-Fezensac. On a pu expliquer aux gens pourquoi ce budget participatif était primordial pour nous pour lancer notre projet d’insertion des enfants en situation de handicap. Ce débat citoyen a été un vrai moteur pour accélérer notre projet » explique la présidente de l’association  « Support terre et vie ».

« Un vrai sursaut citoyen » constate Marie Josée-Zago , elle défendait un projet de bus numérique pour les personnes âgées qui circulera à travers le département au secours des personnes isolées et débousolées par les démarches administratives sur internet. « Nous avons vu que ce budget participatif a permis aux gens d’être les uns avec les autres. Les uns pour les hirondelles, les autres pour les abeilles, pour les handicapés, pour un camping-car. On a vu un vrai engouement, les gens trouvent les idées des autres intéressantes et le leur disent. Cela a rompu l’isolement que l’on trouve dans notre société."

"un sursaut citoyen" - le vote des Gersois pour des projets très concrets

A la question, est-il possible d’appliquer ces recettes aux grands débats nationaux ? Certains habitants de Fleurance sont prêts à sauter le pas. « Oui biensûr, mais à une condition – estime cet électeur – qu’après à l’arrivée les dés ne soient pas pipés, parce que, on a tellement l’habitude avec nos hommes politiques ! »

En attendant, les 41 projets choisis par les Gersois verront le jour, dès 2019