Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les Marseillais excédés par la grève des poubelles demandent une solution

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Alors que plus de 600 tonnes de poubelles s'accumulent déjà sur les trottoirs de trois arrondissements de Marseille, touchés par 11 jours de grève, la situation reste bloquée selon la société Derichebourg. Les habitants, eux, demandent une solution au plus vite.

Un tas de poubelles à l'entrée d'une copropriété à Saint-Antoine (15e arrondissement de Marseille)
Un tas de poubelles à l'entrée d'une copropriété à Saint-Antoine (15e arrondissement de Marseille) © Radio France - Fred Chapuis

À Marseille, la grève des éboueurs de la société Derichebourg continue de se voir et de se sentir dans les trois arrondissements touchés par le mouvement commencé le 18 décembre. 

Les trottoirs sont envahis de poubelles dans les 2e, 15e et 16e arrondissements. Joint par France Bleu Provence, la direction du groupe indique "une situation totalement bloquée". Aucune négociation possible alors que les grévistes réclament le départ du directeur. "C'est inacceptable" estime un dirigeant de Derichebourg.

Les poubelles débordent à Saint-Antoine dans le 15e arrondissement de Marseille.
Les poubelles débordent à Saint-Antoine dans le 15e arrondissement de Marseille. © Radio France - Fred Chapuis

Les réquisitions du préfet n'ont rien changé

Le préfet des Bouches-du-Rhône a bien réquisitionné les éboueurs ce lundi 28 décembre, mais sans aucun effet. "Les 221 salariés du groupe n'ont pas repris le travail" indique à France Bleu Provence un dirigeant de la société Derichebourg. 

En attendant une issue au conflit qui s'éternise, les habitants des quartiers concernés par la grève demandent des solutions. "Il faudrait que la mairie envoie des camions d'autres secteurs, propose Nassim qui vit à Saint-Antoine, au moins pour nous rendre le quotidien un peu plus facile. On fait venir des bennes, on fait venir l'armée, lâche Alain, agacé, ils ont des moyens".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess