Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Les habitants se sentent abandonnés" : à Landelles-et-Coupigny, le maire cherche un médecin

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Landelles-et-Coupigny, près de Vire, se mobilise pour attirer un médecin, profession manquante sur la commune depuis 10 ans. Denis Jouault, le maire élu l'année dernière, vient de se lancer dans un projet, il va notamment transformer l'ancienne cantine en cabinet médical.

Elu depuis l'année dernière, Denis Jouault, maire de Landelles-et-Coupigny, a fait de l'installation d'un médecin son objectif principal.
Elu depuis l'année dernière, Denis Jouault, maire de Landelles-et-Coupigny, a fait de l'installation d'un médecin son objectif principal. © Radio France - Léa Dubost

C'est un village qui compte près de 900 habitants, situé à une dizaine de kilomètres de Vire (Calvados). École, boulangerie, boucherie, pharmacie, épicerie, garage, vétérinaire... En traversant l'avenue principale, le bourg ne semble manquer de rien. Pourtant, quand on discute avec les habitants, croisés ce jeudi 8 avril, un sujet revient : le manque de médecin

"Quand nous nous sommes installés avec mon mari, il y avait un médecin il y a 10 ans. Mais depuis, plus rien. Alors qu'il y a de la demande, personnellement, j'ai quelques problèmes de santé, ça m'éviterait de faire de nombreux kilomètres", raconte Christine, habitante de Landelles-et-Coupigny. 

C'est pourquoi, depuis son élection l'année dernière, le maire Denis Jouault, s'est lancé dans une quête de médecin. Pour attirer cette perle désormais rare, il compte sur le bouche-à-oreille, mais surtout sur un projet de cabinet médical.

Un projet de cabinet médical neuf

"Nous voulons transformer l'ancienne cantine de l'école, qui sert de salle informatique, en cabinet médical. Le médecin aurait son local, sa salle d'attente, et les infirmières de la commune pourraient également s'y installer", explique Denis Jouault.

Ce projet est estimé à 70 000 euros. "Cela a un coût, mais il faut savoir investir pour dynamiser la commune. Nous espérons une aide de l'Etat à hauteur de 30 %. Dans les communes rurales, c'est très important d'avoir un médecin. Ici, la population est globalement âgée, mais le cabinet le plus proche est à 8 kilomètres", poursuit l'édile. 

Denis Jouault, le maire de Landelles-et-Coupigny, devant le futur cabinet médical.
Denis Jouault, le maire de Landelles-et-Coupigny, devant le futur cabinet médical. © Radio France - Léa Dubost

L'ancienne équipe municipale avait par ailleurs réussi à faire revenir un boulanger et un boucher dans la commune en 2020. Denis Jouault souhaite poursuivre cette dynamique avec l'arrivée d'un médecin, notamment pour attirer de nouvelles familles dans le village. 

"La commune a du potentiel. C'est dynamique et il y a une bonne ambiance, je suis très contente d'être là ", confie Nathalie, la boulangère, arrivée l'année dernière. 

Une forte demande

Selon le maire, les médecins des communes alentours sont débordés de patients et ne demandent qu'à travailler avec un nouvel arrivant. 

"C'est très dur de trouver un médecin, je crois qu'aujourd'hui, ils préfèrent travailler dans des grands pôles. Si un jour un professionnel s'installe à Landelles, il sera débordé de travail, mais nous allons essayer de nous entourer des médecins aux alentours pour créer un dynamisme global", poursuit Denis Jouault. 

Les explications de Denis Jouault, maire de Landelles-et-Coupigny.

Dans sa recherche de médecin, l'élu est accompagné par Guillaume, le pharmacien installé à Landelles-et-Coupigny depuis 1999. "Les habitants se sentent orphelins, abandonnés. Désormais, le maire a trouvé le local idéal, tout est prévu, il ne manque plus que le candidat ou la candidate", conclut-il. 

Pour se donner toutes les chances de réussir, Denis Jouault a également écrit à "SOS Villages" sur TF1. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess