Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les habitants sinistrés par la sécheresse de plus en plus nombreux en Vienne

-
Par , France Bleu Poitou

Si la sécheresse est terminée dans le Poitou, les dommages qu'elle a provoqués commencent à apparaître sur les murs de certaines habitations sous forme de fissures. Celles-ci commencent à se former et certains experts craignent une forte hausse des dommages dans la Vienne.

Voilà le type de fissure qui peut être provoqué par les mouvements du sol suite à un épisode de sécheresse
Voilà le type de fissure qui peut être provoqué par les mouvements du sol suite à un épisode de sécheresse © Radio France - Louis de Bergevin

Poitiers, France

La Vienne avait déjà été particulièrement touchée en 2017. Cette année-là, près de la moitié des communes du département avait été déclarées en état de catastrophe naturelle. Plus de 3600 propriétaires ont depuis rempli un dossier pour tenter d'obtenir des indemnisations, selon Edmond Gendarme, l'un des experts mandatés par les assurances. Pour cet architecte et ingénieur du bâtiment, 2019 sera certainement pire en matière de dommages causés aux habitations.

L'effet yo-yo

Ces dernières années, les sécheresses se succèdent. Et, explique Edmond Gendarme "à force que l'argile ait un mouvement de va-et-vient, qu'il gonfle et qu'il dégonfle sous l'effet de la sécheresse puis du retour à l'humidité, cela provoque des fissures dans les structures portantes des immeubles". C'est ce qu'on appelle l'effet yo-yo. Et des maisons qui n'ont pas eu de dommages en 2017 ou 2018 peuvent cette fois présenter des dommages.

Un premier bilan en fin d'année

Pour l'instant, seulement deux communes de la Vienne ont déjà déposé en préfecture un dossier pour obtenir l'état de catastrophe naturelle, mais ce chiffre devrait grimper d'ici à la fin de l'année. Les dommages causés par la sécheresse de cet été peuvent mettre plusieurs mois avant d'apparaître. D'ailleurs la préfecture de la Vienne recommande aux maires d'envoyer les formulaires de demande en toute fin d'année pour prendre en compte tous les dossiers déposés par leurs administrés. 

Mais Edmond Gendarme, lui, a déjà été sollicité à titre privé dans la Vienne par une trentaine de propriétaires pour venir constater les dommages. "Les dégâts peuvent être effectivement importants, mais pas que lié à la sécheresse, c'est parfois aussi une construction médiocre". Selon lui, dans la moitié des visites qu'il peut faire en tant qu'expert, les désordres observés sur les murs des maisons ne sont pas dus à la sécheresse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu