Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les halles centrales de Limoges en pleine rénovation : Voyage au cœur du chantier

-
Par , France Bleu Limousin

Le chantier des halles de Limoges avance. Un véritable défi: il faut à la fois moderniser ce bâtiment historique tout en conservant et en mettant en valeur les vestiges du passé. 30 commerçants et deux restaurants pourront commencer à s'installer, si tout va bien, dans le courant de l'été prochain.

Le chantier de réhabilitation des halles centrales de Limoges, un bâtiment inscrit aux monuments historiques
Le chantier de réhabilitation des halles centrales de Limoges, un bâtiment inscrit aux monuments historiques © Radio France - Françoise Ravanne

Limoges, France

Moderniser les halles centrales tout en conservant les vestiges du passé c'est le pari dans lequel s'est lancée depuis mai dernier la ville de Limoges pour ce bâtiment inscrit aux monuments historiques depuis 1976  On est actuellement en plein chantier qui, si tout va bien et sauf aléas devrait s'achever dans le courant de l'été prochain  L'objectif est de rendre les Halles plus modernes et plus ouvertes sur l'exterieur avec des étals repensés pour les commerçants

Un outil au service des commerçants

"C'est un outil au service des commerçants" explique Emile-Roger Lombertie, le maire de Limoges. "Ce qui a été voulu, c'est que quel que soit l'endroit où vous rentrez, le regard porte sur l'ensemble des commerces avec la mise en valeur de chaque métier " . Le chantier a été confié à l'architecte Héléna Popéa qui prend grand soin à rénover ce bâtiment qui date de 1885. "On va mettre en valeur un bâtiment patrimonial. C'est la raison pour laquelle les mises au point sont extrêmement sophistiquées et précises parce que chaque morceau a de la valeur" 

Les ouvriers s'activent dans les halles centrales de Limoges, le chantier devrait s'achever l'été prochain. - Radio France
Les ouvriers s'activent dans les halles centrales de Limoges, le chantier devrait s'achever l'été prochain. © Radio France - Françoise Ravanne

Réouverture prévue durant l'été prochain

Ces mises au point ce sont par exemple les tests de couleurs, les tests de lumière en cours sur la façade tandis qu'à l'intérieur les ouvriers s'activent. Il faut dire que le chantier a pris un peu de retard, la faute au déplombage de la toiture, qui a pris plus de temps que prévu et a rallongé les travaux d'un mois et demi.  Mais ce dernier n'est qu'une étape.

Des tests de peintures et de lumières sont en cours sur la façade à l'extérieur tandis qu'à l'intérieur une dalle de béton a été coulée. - Radio France
Des tests de peintures et de lumières sont en cours sur la façade à l'extérieur tandis qu'à l'intérieur une dalle de béton a été coulée. © Radio France - Françoise Ravanne

Comme l'explique Héléna Popéa, il reste encore beaucoup de travail  _"il y a tous les ravalements intérieurs et extérieurs, toutes les menuiserie, tout le châssis de désenfumage, l'éclairage. En fin de compte, ce que vous voyez ici n'est qu'une infime partie"  _détaille l'architecte en montrant du doigt des bâches. Dessous, des parties en zinc, en partie mises à nue pour laisser voir le vieux bois et la patine du temps. Une manière de mettre en avant les vestiges du passé tout en modernisant l'intérieur. 

Si tout se passe bien, les commerçants et les restaurateurs pourront s'installer dans le courant du mois d’août. Restera alors à chacun à aménager son étal comme il le souhaite mais en respectant le cahier des charges. Les nouvelles halles centrales pourront accueillir 30 commerces ainsi que 2 restaurants après plus d'un an de travaux qui auront coûté près de 6 millions d'euros.  

Et si tout se passe sans retard, les commerçants seront complètement installés avant Noël.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu