Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉOS - Coupe d'Afrique des Nations : liesse à Perpignan après la victoire de l'Algérie

-
Par , France Bleu Roussillon

Les supporters algériens ont vibré et stressé devant le match puis ont fait la fête vendredi soir dans les rues de Perpignan, après la victoire de l'Algérie en finale de la CAN. Nous étions avec eux.

Des supporters algériens stressés devant la finale de la CAN
Des supporters algériens stressés devant la finale de la CAN © Radio France - Luc Chemla

Perpignan, France

Dès 20h, la place Cassanyes de Perpignan est investie par plusieurs centaines de supporters algériens. Drapeau sur les épaules, ils n'attendent qu'une chose, le début du match. "Il faut se battre pour avoir cette coupe mais c'est sûr, on va la gagner", estime l'un d'entre eux. Plusieurs cafés et restaurant retransmettent le match et certains ont même mis un grand écran à l'extérieur pour attirer davantage de monde.

Dès la deuxième minute de jeu, l'Algérie ouvre le score, les fans exultent. Le reste du match n'est que stress, tout le monde attend avec impatience la fin de la rencontre. Le Sénégal pousse, se crée des occasions et chaque arrêt du gardien algérien est suivi d'applaudissements.

Après une dernière frayeur, l'arbitre siffle le coup de sifflet final, les supporters soufflent mais surtout célèbrent la deuxième Coupe d'Afrique des Nations remportée par le pays, 29 ans après la première. Chants, klaxons, c'est parti pour une nuit de fête à Perpignan. 

"C'est indescriptible, je n'ai pas les mots" déclare, larmes aux yeux cette supportrice de 17 ans. Pour Aïcha, c'est "historique, on est encore plus fier que d'habitude d'être algérien."

Tout le monde s'est ensuite retrouvé place de la Résistance pour poursuivre les célébrations. 

Choix de la station

France Bleu