Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les incidents se multiplient à Marseille dans les bus de plages

dimanche 29 juillet 2018 à 18:30 Par Corrine Blotin, France Bleu Provence

Chaque été, des milliers de personnes empruntent les transports en commun pour se rendre sur les plages du sud de Marseille. Mais la cohabitation n'est pas toujours facile dans les bus, entre des jeunes qui rentrent de la plage, et les habitants ou les travailleurs de ces quartiers.

Des contrôleurs de la RTM aux arrêts de bus pour limiter les incivilités
Des contrôleurs de la RTM aux arrêts de bus pour limiter les incivilités © Radio France - Corrine Blotin

Marseille, France

Chaque été, la RTM (Régie des transports métropolitains) renforce son dispositif de sécurité dans les transports, métro ou bus, notamment vers les plages : pour lutter contre la fraude, mais également pour calmer les esprits, et limiter les altercations entre jeunes et habitants du quartier, que ce soit à bord des bus ou aux arrêts.

Une soixantaine d’agents mobilisés

En la présence des agents de la RTM, tout se passe relativement bien, mais dès que le dispositif est levé, ça se complique. Une soixantaine d’agents tourne par équipe de 10h à 19h30 chaque jour. Pierrre Durant, le directeur en charge de l’exploitation à la RTM reconnait qu'il y a "régulièrement des appels de chauffeurs pour des échauffourées et des incidents entre voyageurs", mais il se veut rassurant : "Le chauffeur de bus peut faire un appel dit de "détresse" qui remonte au PC sécurité et est renvoyé aux services de police, avec intervention rapide des équipes."

"J'ai assisté à des scènes d'un autre monde"

La semaine dernière, un passager de la ligne 19, de retour de la plage de la Pointe Rouge vers le Rond-Point du Prado, a été agressé par trois individus, pour avoir simplement tenté de défendre une femme qu'ils importunaient : 

"Ils ont commencé à m'insulter, me  bousculer, à vouloir prendre mon sac et me faire descendre du bus, ils m'ont menacé, je ne sais pas comment j'ai pu garder mon sang froid !"

Philippe, encore sous le choc, regrette que personne dans le bus ne soit venu l'aider. Il a porté plainte pour "menace de mort réitérée".