Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les inondations de Chanonat et du Crest (Puy-de-Dôme) en juillet dernier reconnues comme catastrophes naturelles

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

L'Etat vient de publier un arrêté de catastrophe naturelle pour les communes de Chanonat et Le Crest violemment touchées par des inondations et des coulées de boue le 1er juillet dernier. Un arrêté qui doit permettre aux sinistrés de toucher des indemnités.

Les pompiers avaient dû multiplier les interventions ce 1er juillet
Les pompiers avaient dû multiplier les interventions ce 1er juillet © Radio France - Eric Le Bihan

Clermont-Ferrand, France

C'est une décision qui était attendue par tous les sinistrés.

Les communes de Chanonat et Le Crest viennent de bénéficier d’une reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour les phénomènes d’inondations et coulées de boue survenus le 1er juillet dernier. 

De gros grêlons s'étaient abattus ce jour-là  - Aucun(e)
De gros grêlons s'étaient abattus ce jour-là - Christophe

L’arrêté interministériel INTE1922702A du 5 août portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle, est paru au Journal Officiel du 4 septembre. 

Dix jours pour contacter les assurances

Les sinistrés ont dès à présent dix jours pour prendre contact avec leur compagnie d’assurance, afin d’ouvrir leur droit à la garantie contre les effets des catastrophes naturelles. L’assureur doit, lui, verser les indemnités dans un délai de trois mois, à compter de la réception de la première estimation des dégâts, ou de la date de parution au Journal Officiel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu