Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

Les inquiétudes des EHPAD dans le Nord Franche-Comté

mardi 5 septembre 2017 à 7:00 Par Soizic Bour et Caroline Felix, France Bleu Belfort-Montbéliard

Les personnels de plusieurs EHPAD du Nord Franche-Comté s'inquiètent d'un manque d'effectif et de la suppression des emplois aidés. Les aides-soignantes évoquent des difficultés au quotidien.

Jeanne Pepe, représentante des familles et des résidents devant l'EHPAD de la Maison Blanche à Beaucourt
Jeanne Pepe, représentante des familles et des résidents devant l'EHPAD de la Maison Blanche à Beaucourt © Radio France - Caroline Félix

Franche-Comté, France

La mission flash sur les EHPAD démarre aujourd'hui. C'est une des conséquences de la grève des Opalines dans le Jura cet été. Les aides-soignantes de cette maison de retraite s'étaient mises en grève le 3 avril dernier afin de dénoncer le manque de personnel pour s'occuper des personnes âgées. Après 117 jours de grève, le 28 juillet dernier, elles ont obtenu des compensations financières et des congés payés exceptionnels.

Suite à ce mouvement, qui a bénéficié d'un écho national, la commission des affaires sociales de l'Assemblée a lancé une mission flash sur les EHPAD. Le but : faire un état des lieux de la situation de ces hébergements pour les personnes âgées et dépendantes. L'occasion pour nous aussi de faire le point sur la situation dans le Nord Franche-Comté.

Les chiffres des EHPAD pour le Nord Franche-Comté

Dans le Nord Franche-Comté, on compte :

  • 17 EHPAD dans le Pays de Montébliard
  • 6 EHPAD dans le Pays d'Héricourt
  • 8 EHPAD dans le Territoire de Belfort

Ces 31 établissement accueillent 2500 résidents dont la majorité souffre de la maladie d'Alzheimer, qui nécessite un soin constant. C'est la raison pour laquelle Jeanne Pepe, représentante des résidents et des familles à l'EHPAD de Beaucourt, à placé sa mère en 2012. Elle n'arrivait plus à s'occuper d'elle.

Les malades d'Alzheimer c'est très dur à gérer. Répéter 100 000 fois les mêmes choses. Se réveiller pendant la nuit parce que vous avez peur qu'elle se sauve.

Elle est satisfaite de son choix et reconnaissante du travail des aides soignantes. "Grâce à tout le monde, ma maman est là" , témoigne-t-elle, très émue.

Des inquiétudes quant à l'effectif des aides-soignantes

Le travail des aides-soignantes est très physique pour Marie-Jo Tardiva, aujourd'hui animatrice dans les EHPAD. Elle représente le personnel de 14 établissements dans le Nord Franche-Comté.

C'est aussi physique que de faire de la manutention. Il faut tourner les résidents, les aider à se lever, les installer au fauteuil...et il y en a 10 chaque matin.

Mais pour la déléguée, c'est surtout le manque d'effectif qui pose problème, car elle n'ont pas le temps d'accompagner les malades comme il faut. "J'ai des collègues qui aimeraient bien passer 10 minutes de plus avec des patients, mais elle n'ont pas le temps." Même constat chez Jeanne Pepe : "Les week-end, si je ne suis pas là, il n'y a pas assez de monde pour faire faire la promenade à ma maman".

Et l'avenir ne devrait être plus clément. La future suppression de certains emplois aidés, qui sont vitaux pour le bon fonctionnement des établissement, est l'un des principaux sujets de préoccupation pour les professionnels et des élus. Par exemple l'EHPAD de Blamont compte actuellement une vingtaine d'emplois aidés.

Qui finance les EHPAD ?

Mais les professionnels du secteur s'inquiètent de la baisse de la dotation de l'Etat aux départements. Car en outre des résidents et de l'ARS, c'est le département qui finance le fonctionnement des EHPAD, notamment par le biais de forfaits qui varient en fonction du taux de dépendance des résidents dans chaque établissement. Le budget dédié aux personnes âgées représente le premier poste de dépenses dans le Doubs et dans le Territoire de Belfort.

"Trouver de vrais moyens de financement"

Alors cette mission flash va-t-elle arranger la situation ? Denis Schulz, directeur de l'EHPAD de Beaucourt, qui accueille 200 résidents, n'y croit pas du tout.

On amuse la galerie, on fait de la démagogie, mais aucune mesure concrète. Il faut trouver de vrais moyens de financement.

D'après le directeur, face au "papy-boom" qui s'annonce, il est urgent de mener une véritable politique des personnes âgées, par le biais, par exemple, de la création d'un ministère dédié.