Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les inspecteurs du permis de conduire en grève

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les inspecteurs du permis de conduire sont appelés à faire grève à partir de ce lundi pour protester contre la réforme de l'examen. Une réforme "incomplète", selon eux.

Permis de conduire (illustration).
Permis de conduire (illustration). © Maxppp

Les examens du permis de conduire risquent d'être perturbés, cette semaine. Les inspecteurs sont appelés à se mettre en grève à partir de ce lundi, par deux syndicats : le syndicat Force Ouvrière des inspecteurs, cadres et administratifs du permis de conduire et de la sécurité routière et le Syndicat National des personnels techniques, administratifs et de service CGT.

Ces organisations syndicales dénoncent la réforme de cet examen, mise en place cet été, qui vise à raccourcir les délais pour passer le permis. Raccourcir les délais est une bonne chose, estiment les inspecteurs, mais pas à n'importe quel prix. Et pas sans, en parallèle, réformer la formation en amont. Les syndicats d'inspecteurs du permis de conduire déplorent les pratiques de certaines auto-écoles qui ne préparent pas bien les candidats.

"Pouvoir rater le permis tous les 15 jours n'avancent à rien" résument certains.

Ce que prévoit la réforme du permis de conduire

Depuis le 1er juillet les examinateurs ne surveillent plus l'épreuve du code : ce sont des policiers et gendarmes en retraite qui s'en chargent, pour libérer du temps aux examinateurs, qui peuvent se concentrer sur l'épreuve pratique. Une épreuve, qui depuis le 1er août dernier dure trois minutes de moins qu'avant (32 au lieu de 35). Cela permet de faire passer un candidat de plus par jour et par inspecteur. Au total dans la Drôme, par exemple, ces mesures permettent de créer 160 places supplémentaires par mois pour passer le permis. Et donc de réduire les délais.

L'objectif c'est de ne plus dépasser les 45 jours avant de pouvoir repasser l'examen, en cas d'échec une première fois. Aujourd'hui, en Drôme et en Ardèche, le délai est de 88 à 90 jours: près de trois mois.

On compte 11 inspecteurs dans la Drôme, 5 en Ardèche. Avant la réforme, ils faisaient passer respectivement 10.000 et 5.500 examens par an, avec un taux de réussite compris entre 60 et 70%.

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess