Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Les irréductibles "gilets jaunes" du Chablais ont démantelé leur camp de Bonnatrait

mercredi 30 janvier 2019 à 18:43 Par Marie Ameline, France Bleu Pays de Savoie

Pour la première fois depuis trois mois, et le début du mouvement, les gilets jaunes n'ont plus de camp de base à Thonon-les-Bains (Haute-Savoie). Ce mercredi, "les irréductibles gaulois" du chablais ont démonté leur camp de Bonnatrait. La conséquence de fortes dissensions internes.

Ils se sont baptisés les irréductibles gaulois. Mais les Gilets Jaunes du Léman n'ont plus de village.(Illustration)
Ils se sont baptisés les irréductibles gaulois. Mais les Gilets Jaunes du Léman n'ont plus de village.(Illustration) © Maxppp -

Thonon-les-Bains, France

Le camp disparaît mais pas les "gilets jaunes" 

Nadège, l'une des figures historiques du mouvement des Gilets Jaunes à Thonon-les-Bains en Haute-Savoie l'assure. "Tel le sphinx, on démantèle le camp de Bonnatrait pour mieux renaître. Beaucoup de _fatigue_, et des divergences d'opinion sur la façon de conduire le mouvement ici  ont abouti à cette situation". Ces divergences, et tensions étaient visibles ces dernières heures sur les réseaux sociaux.

"Bisounours et pacifiste je reste et resterai"

Après trois mois d'engagement total, Nadège et une cinquantaine de compagnons de la première heure, veulent rester fidèles à leurs valeurs malgré "les critiques qui font mal; surtout à ce point là. Le réseau social c'est le moyen de décharger des choses pas forcément saines tout en restant derrière un écran. On va continuer à lutter ensemble, en restant humain tout en restant Gilets Jaunes". "Un nouveau camp de base : c'est fort probable, pour l'instant, on y réfléchit, on en parle".