Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Paris 2024

Les JO de Paris 2024 profiteront-ils au Berry ?

-
Par , France Bleu Berry

Le Berry a une bonne carte à jouer pour les jeux olympiques de 2024 : Tony Estanguet, président du comité d'organisation des Jeux de Paris 2024 l'a confirmé. Il est venu à Bourges, au congrès des départements de France, exhorter les départements à devenir des relais de ces jeux olympiques.

Tony Estanguet, président du comité d'organisation des J.O de Paris 2024 signe la convention "Terre de Jeux" avec Dominique Bussereau, président de l'assemblée des départements français
Tony Estanguet, président du comité d'organisation des J.O de Paris 2024 signe la convention "Terre de Jeux" avec Dominique Bussereau, président de l'assemblée des départements français © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Pour fin novembre, chaque conseil départemental pourra faire remonter au comité d'organisation des jeux de Paris, la liste de ses meilleures infrastructures sportives. Paris 2024 en fera la promotion dès l'été prochain aux jeux de Tokyo auprès des différentes délégations.  L'Indre et le Cher sont en capacité d'accueillir certaines de ces délégations, estime Tony Estanguet : "Bien sûr que le Creps de Bourges est aujourd'hui un centre qui est très connu. J'ai aussi dans mon équipe une basketteuse de Bourges, Emeline N'Dongue, médaille d'or à Londres. Je sais combien ce territoire est sportif. De même à Châteauroux, le centre de tir est l'une des meilleures installations pour ce sport en France. L'absence de TGV n'est pas un handicap pour le Berry. Les délégations aiment se mettre au vert et sortir de la pression de la ville hôte des J.O, mais il ne faut pas excéder une demi-journée de transport. C'est donc possible pour le Berry. A Tokyo, le comité d'organisation vendra les meilleurs sites français auprès des athlètes et des délégations. Mais ce que nous voulons aussi, c'est que les départements nous aident à développer le sport de masse en France, à l'occasion des Jeux de Paris. On veut mettre en avant l'impact sociétal du sport, un rôle qui est sous-évalué en France. Et pourtant le sport est un élément majeur en terme de santé par exemple. On ne fait d'ailleurs pas assez de sport en France. L'obésité gagne du terrain, les français sont de plus en plus sédentaires. On veut lutter contre ça. " 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu