Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les réactions des athlètes isérois après le report des JO de Tokyo

-
Par , , France Bleu Isère

Le coronavirus a eu raison des JO de Tokyo dont le report a été annoncé ce midi au plus tard à l'été 2021. Les athlètes isérois réagissent.

Melina Robert Michon avait décroché la médaille d'argent à Rio en 2016
Melina Robert Michon avait décroché la médaille d'argent à Rio en 2016 © Maxppp - YOAN VALAT

Le Comité International Olympique (CIO) a annoncé ce mardi avoir officiellement reporté les JO de Tokyo 2020 en raison de la pandémie de coronavirus. Les Jeux Olympiques auront lieu "au plus tard à l'été 2021" au Japon. Voici les premières réactions des athlètes isérois.

"On l'attendait comme les enfants attendent Noël, mais c'est plus sage pour la santé." - Mélina Robert-Michon, lanceuse de disque

"On le sentait un peu venir," confie Mélina Robert-Michon. Médaillée d’argent lors des Jeux olympiques 2016 de Rio, la lanceuse de disque salue "une bonne nouvelle pour la santé des athlètes, des spectateurs, des populations." Toutefois la discobole iséroise reconnait que "ça fait quand même un petit quelque chose. c'est un événement qu'on prépare depuis longtemps, qu'on attend un peu comme les enfants attendent Noël." Pressentie pour être porte-drapeau de l'édition 2020, l'athlète originaire de Colombe en Nord-Isère, confie qu'elle sera "encore plus motivée dans quelques mois, ou dans un an, pour porter les couleurs de la France".

"Ce qui nous faisait le plus peur c'était une annulation" - Laura Tarantola, rameuse

Le coup est rude aussi pour les athlètes qui devaient vivre leur première expérience olympique au Japon l'été prochain. C'est le cas de la rameuse grenobloise Laura Tarantola. Pour la vice championne d'europe de deux de couple "ça met un bon coup au moral" mais elle aussi n'est pas surprise "vu le contexte on s'y attendait, ce qui nous faisait le plus peur c'était une annulation, donc un report pour moi c'est la solution la plus intelligente".

Laura Tarantola (à droite) et sa coéquipière Claire Bové
Laura Tarantola (à droite) et sa coéquipière Claire Bové © Maxppp - Eric Marie
  • Mélina Robert-Michon sera en direct l'invitée de France Bleu Isère matin demain jeudi à 7h20
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu