Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les lanceurs d’alerte se sont donné rendez-vous en Corse

vendredi 13 avril 2018 à 18:50 Par Pierre-Louis Sardi et Christophe Giudicelli, France Bleu RCFM

Une rencontre organisée par l’Associu Umani dans le cadre de la journée des lanceurs d’alerte Sintinella 2018

Sintinella 2018: Les lanceurs d'alerte se sont donné rendez-vous au théâtre de Bastia
Sintinella 2018: Les lanceurs d'alerte se sont donné rendez-vous au théâtre de Bastia © Radio France - Pierre Louis Sardi

Corse, France

Sintinella 2018, c’était le nom de la conférence organisée par l’Associu Umani et le public est venu en nombre rencontrer Daniel Ibanez, Karim Ben Ali, ou encore Fabrice Rizzoli, tous lanceurs d’alerte qui ont dénoncé des faits qu'ils ont jugé contraire à l'intérêt général.

Ce qui frappe le public c’est l’honnêteté qui a poussé les lanceurs d'alerte à dénoncer, au risque de tout perdre et de se sentir bien seuls dans ce combat. Celine Martinelli, employée de banque à Monaco a dénoncé les valises de billets qui, selon elle, transitaient illégalement sous son nez.  « Il aurait fallu avoir l’honnêteté intellectuelle à un moment donné de me dire il y a des lois, elles sont là, elles font joli, mais elles ne servent à rien. j’espère ne pas avoir fait tout ça pour rien ».
 

Perdre son emploi et sa santé

Karim Ben Ali a perdu son emploi de chauffeur, il a refusé de déverser dans la nature des produits toxiques. Il a perdu son travail, sa santé, mais ne regrette rien « face à des politiques qui aujourd'hui votent des lois contre les lanceurs d'alerte »

Lanceurs d'alerte: le reportage de Pierre Louis Sardi

30 milliards d’euros pour un tunnel entre Lyon et Turin

Daniel Ibanez a dénoncé le coût du tunnel à grande vitesse entre Lyon et Turin. Pour lui, "il s’agit de défendre l’intérêt général pour que notre société fonctionne mieux. Mais la meilleure des solutions, c’est que chacun exerce ses droits de citoyen. C’est  vraiment le message fondamental du lanceur d’alerte, ça passe par le fait de dire, de publier, d’écrire, d’informer. Mais ça passe aussi par l’exercice du droit citoyen qui est de _demander des comptes à chaque agent public de son administration_. Il n’y a pas de tabous à avoir pour demander des informations à ses élus, nombres d’élus pensent que quand des citoyens publient des documents qui ne sont pas à la faveur des thèses qu’ils ont eux mêmes publié, cela leur donne des plaques rouges, ils pensent que nous sommes le poil à gratter, ils se trompent, ils sont allergiques à la démocratie, et nous sommes des acteurs de la démocratie." 

Lanceurs d'alerte: Daniel Ibanez

Jean François Bernardini de l'Associu Umani qui a organisé cette journée a plaidé pour la création d'un réseau d'alerte, capable de s'unir et "transformer l'alerte en victoire" selon l'un des thèmes de la journée.

Lanceurs d'alerte: Jean François Bernardini