Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après les chats et les chiens, les lapins et hamsters abandonnés pendant l’été en Seine-Maritime

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

La Société normande de protection des animaux, basée à Rouen, ne décolère pas face à la multiplication des abandons de chats, de chiens, mais aussi, ces derniers temps, de petits animaux, comme les lapins, les hamsters et les cochons d'Inde. Des abandons encore plus fréquents l'été.

Griotte a été recueillie début août et rapidement adoptée.
Griotte a été recueillie début août et rapidement adoptée. - SNPA

Chaque année, des centaines de chats et de chiens sont abandonnés en Seine-Maritime et recueillis par la Société normande de protection des animaux, basée à Rouen. Des abandons malheureusement devenus courants. Mais depuis quelques temps, les lapins, hamsters et cochons d’Inde n'échappent pas non plus à cet acte. Et c'est encore pire pendant l'été.

Certains sont abandonnés en pleine forêt, enfermés dans des cages.

Cécile Royer-Martin, présidente de la SNPA, né décolère pas. "Certains sont abandonnés en pleine forêt, enfermés dans des cages et s’il n’y a pas de personnes qui se promènent et qui les voient, ce sont des animaux qui vont mourir à petit feu et c’est dramatique, c’est une horreur."

D’autres sont retrouvés dans des cartons, dans la rue. C’est le cas de 37 cochons d'Inde début août et ça n'arrête pas : "C'est constamment et d'une minute à l'autre", déplore-t-elle. 

Cécile Royer-Martin énumère plusieurs exemples d’animaux récupérés depuis le début de l’été et notamment de quatre cochons d’Inde, abandonnés pendant le confinement par leur propriétaire. Il les avait laissés dans le jardin de sa voisine qui s’est chargée de deux d’entre eux et a confié les deux derniers à la SNPA. 

Mieux se renseigner lors de l’achat

Cécile Royer-Martin espère un changement de comportement et plus d'informations, dès l'achat. "Malheureusement, beaucoup de lieux où ils sont vendus ne renseignent pas correctement. Ils ne disent pas forcément qu’un lapin doit avoir un territoire relativement important. Un lapin n'a jamais été fait pour vivre dans une cage, c'est faux."

En attendant ce changement, la SNPA continue d’accueillir, de soigner, de passer au crible les candidats à l'adoption et de suivre la deuxième vie des animaux, pour s’assurer qu’elle sera mieux que la première.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess