Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les magistrats avignonnais se sentent attaqués par le nouveau ministre de la Justice

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

25 magistrats avignonnais se sont rassemblés ce jeudi 24 septembre à la mi journée pour dénoncer l'attitude du ministre de la Justice. Ils estiment qu'Eric Dupond-Moretti est en train d'affaiblir l'autorité judiciaire et que le Garde des Sceaux cultive un dangereux mélange des genres.

Les magistrats avignonnais dénoncent le comportement du garde des Sceaux
Les magistrats avignonnais dénoncent le comportement du garde des Sceaux © Radio France - Marie-Audrey Lavaud

C’est la goutte de trop pour les magistrats. A l'appel du Syndicat de la magistrature et de l'Union syndicale des magistrats, les deux principaux syndicats, un rassemblement s'est tenu devant le tribunal judiciaire d'Avignon à 13h ce jeudi 24 septembre. Des manifestations identiques se sont déroulées simultanément devant la plupart des juridictions en France. Vingt-cinq juges se sont réunis sur les marches du palais de justice pour dénoncer le comportement du ministre de la Justice. Ils accusent Eric Dupond-Moretti d'attaquer l'institution judiciaire alors que son rôle est de la protéger.

Les magistrats s'indignent de la décision prise par le ministre de la Justice d’ouvrir une enquête administrative contre trois juges du parquet national financier (PNF). 

Ils dénoncent aussi ses déclarations qui accusent l’École nationale de la magistrature (ENM) d’une "culture de l’entre-soi". Dupond-Moretti a d'ailleurs proposé de nommer à sa tête une avocate pour "rompre avec des traditions surannées, avec la tentation du vase clos et de l'entre-soi, pour vouloir réfléchir et débattre autrement qu’entre pairs."

Les manifestants estiment que ces attaquent masquent en réalité des conflits d’Intérêts majeurs, à quelques jours de l'ouverture d'un procès sensible impliquant un ancien Président de la République et son entourage. Le procès pour l'affaire des "écoutes" qui implique Nicolas Sarkozy, doit démarrer le 5 octobre prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess