Société

Les Maisons de services au public s'étendent en Vaucluse

Par Anne Domece, France Bleu Vaucluse mercredi 11 octobre 2017 à 6:21

On compte de plus en plus de maisons de services au public en Vaucluse
On compte de plus en plus de maisons de services au public en Vaucluse © Radio France - Anne Domèce

Les toutes premières Rencontres Nationales des Maisons de services au public se sont tenues mardi à Paris. L'occasion de faire le point sur ce dispositif qui s'étend dans les zones rurales, car il permet d'améliorer l'accès aux services publics. Le Vaucluse compte aujourd'hui huit MSAP.

En un et demi, pas moins de huit Maisons de services au public (MSAP) ont vu le jour en Vaucluse - la première a été créée en juillet 2016 à Mérindol. C'est dire l'intérêt que suscite ce dispositif, qui était mardi au cœur des premières Rencontres Nationales des "maisons de services".

Mais qu'est-ce qu'une MSAP ? C'est un lieu, implanté dans un secteur un peu isolé, en zone rurale, où les habitants peuvent trouver une aide concrète pour leurs démarches administratives en ligne.

En ligne

Aujourd'hui, la plupart des démarches à la CAF, à la Sécurité Sociale, aux caisses de retraites ou aux impôts se font par internet. Vous payez vos impôts en ligne ; vous faites une demande d'APL en ligne ; vous actualisez votre situation d'assuré en ligne... Mais ce n'est pas toujours simple.

Les Maisons de services au public ont donc été créées pour faciliter ces démarches. Sur place, les habitants peuvent rencontrer un agent, spécialement formé, qui peut orienter, conseiller, guider les usagers sur le net.

Aide concrète

Martine Cosse est retraitée, elle habite Sault. Elle s'est déjà rendue trois fois à la MSAP qui a ouvert il y a un an, dans les locaux de la communauté de communes Ventoux-Sud. Elle a besoin d'aide pour gérer, en ligne, les contrats de travail de l'aide ménagère embauchée pour aider son père âgé de 87 ans.

Le site du CESU est compliqué, je n'y arrive pas seule. Ici, l'animatrice Lucie m'aide. Elle me montre où je dois cliquer, et à quoi servent mes identifiants. C'est un soutien précieux (Martine Cosse)

Lucie Pinchaud a été spécialement formée pour maîtriser les sites des six partenaires de la MSAP de Sault : la CAF, la Sécurité Sociale, la MSA, Pôle Emploi, la CARSAT, les Finances Publiques. Elle anime aussi des ateliers pour améliorer son CV ou utiliser au mieux les réseaux sociaux.

Les séances sont gratuites et confidentielles. Le but est de faciliter la vie des gens, dans les villages éloignés des grandes permanences des services publics.

Les élus locaux sont plutôt favorables à l'extension de ces maisons de services au public, qui facilite l'accès aux services publics.

Accueil favorable

Max Raspail, le président de la communauté de communes Ventoux-Sud (qui compte deux MSAP, l'une à Sault, l'autre à Mormoiron) estime que développer ces Maisons, et développer les démarches en ligne, sont dans la logique des choses.

Aujourd'hui, il y a de moins en moins de permanences des services publiques. Les communes ne font plus ni carte d'identité ni carte grise. L'an prochain, Mormoiron perdra sa perception. Les MSAP ont toute leur place (M. Raspail)

Les usagers sont guidés pas à pas - Radio France
Les usagers sont guidés pas à pas © Radio France - Anne Domèce

Il existe huit MSAP en Vaucluse : à Mérindol, Sablet, Maubec, Cucuron, la Bastide des Jourdans, Sault, Mormoiron et Carpentras. Il y en a plus d'un millier en France.

D'autres maisons de services au public sont en projet.