Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les maîtres de chiens d'avalanche de l'Isère lancent une cagnotte en ligne, faute de subventions

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Les subventions se font de plus en plus rares, alors les maîtres de chiens d'avalanche de l'Isère lancent eux-même une cagnotte en ligne afin de recueillir des fonds.

Les maîtres, et les chiens d'avalanche de l'Isère.
Les maîtres, et les chiens d'avalanche de l'Isère. -

Isère, France

Ils peuvent vous sauver la vie, si un jour vous êtes pris dans une avalanche ! Ils réalisent en moyenne une vingtaine d'interventions par an en Isère : les maîtres de chiens d'avalanche du département ont besoin de vous à leur tour.

Il y a seize maîtres de chiens d'avalanche en Isère, réunis en association, et ils ont lancé cette semaine une cagnotte en ligne (à retrouver ici) pour subvenir à leurs besoins financiers, car les subventions se font de plus en plus rares. La cagnotte sera fermée à la fin du mois d'octobre. Ces maîtres chiens sont employés par des domaine skiables comme l'Alpe d'Huez et les Deux Alpes, par la gendarmerie (le PGHM), la police (les CRS Alpes) ou encore par le SDIS (les pompiers).

Une cagnotte pour acheter du matériel, mais aussi prendre des assurances

La cagnotte servira à acheter du matériel : des harnais d'hélitreuillage pour chiens, des jouets spéciaux pour les entraîner, des cordes, des mousquetons, des baudriers, des skis de randonnée, des peaux de phoques...

Et Ludovic Morgilo, formateur des maîtres chiens d'avalanche de l'Isère, en charge des entraînements et des dispositifs identifie d'autres besoins encore : _"_J'aimerais qu'on constitue un fond de solidarité pour les maîtres chiens en cas de coup dur, car une intervention vétérinaire c'est cher ! Par exemple, un chien que je connais s'est cassé une patte et il y en a eu pour 2500 euros. Donc créer un fonds de solidarité, ou un contrat de groupe au sein d'une mutuelle qui prendrait cela en charge, ça serait vraiment intéressant."

L'Etat ne nous aide plus, clairement, et on ne pourra pas continuer comme ça."

Autre problématique à laquelle sont confrontés les maîtres chiens : ils ne sont pas forcément rémunérés pour leurs interventions ! Bien qu'ils soient formés et professionnels des secours en montagne. "Dans notre activité on se doit, pour maintenir un niveau qualitatif, de prendre beaucoup de temps personnel pour les entraînements" explique Ludovic Morgilo. "De plus, tout le monde n'est pas sous contrat toute l'année, comme les pisteurs secouristes qui sont souvent saisonniers. Dans les textes, on parle de cinq entraînements obligatoires l'hiver, moi j'en programme vingt-cinq sur l'année. On peut parler de bénévolat, même si nous sommes professionnels. Ces entraînements, plus le matériel, demandent forcément du financement car tout n'est pas pris en charge par nos patrons, nos stations, ou le Département, donc il y a une partie qu'on auto-finance. C'est donc nécessaire de prévoir l'avenir aujourd'hui car l'État ne nous aide plus, clairement, et on ne pourra pas continuer comme ça."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu